• informatique et liberté

    informatique et liberté

          Une énième affaire secoue le monde  grouillant des internautes.
         Madame le Ministre de la Famille porte plainte pour injures publiques  à la suite des commentaires relatifs à des images d’elle  publiées sur  le site de diffuseurs, et des réquisitions ont été adressées à ces organismes hébergeurs par les Services de Police  pour obtenir les adresses IP des commentateurs mal embouchés, ou plutôt, en, l’occurrence, mal " emplumés ".     

         Outre le fait qu’il s’agit de la première requête en ce sens, la découverte  des noms des titulaires de ces fameuses adresses IP n’amènera pas grand-chose, en  ce sens qu’ils ne sont pas obligatoirement les utilisateurs des ordinateurs incriminés.
         A moins que, puisque nous en sommes au stade de l’innovation judiciaire, on crée le crime de complicité d’injures publiques, ou celui de complicité de  " crime de lèse proche de la majesté ".
         Et même alors, il faudrait établir qu’il y a effectivement complicité, car il faut bien, évidemment, prouver l’existence des trois éléments constitutifs de l’infraction : élément  légal, élément  matériel et intention coupable, cette dernière étant dans ce cas aussi ardue à déterminer que l’identité de l’auteur.     
          Dans le Mariage de Figaro, Beaumarchais disait :Sans la liberté de blâmer,  il n’est point d’éloge flatteur, il n’y a que les petits hommes, qui redoutent les petits écrits.  Mais ne confondons pas lamentables  et mesquins propos anonymes avec la  liberté de blâmer.
          Malheureusement,  le mal est fait.
          Même si, par miracle,  ces propos – dont l’émission ne dévoile pas une intelligence fulgurante, ni même élémentaire  chez leurs auteurs– étaient condamnés, quelqu’un s’en souviendra toujours (.... "  il  n’y a pas de fumée sans feu..... "), en parlera évidemment  et Madame le Ministre trainera cette casserole  pendant des temps indéterminés.
          Il eût été préférable qu’elle traitât ces propos par le mépris, dont le silence est la plus efficace et la plus élégante  des formes. On conçoit aisément que Madame le Ministre soit mécontente et qu'elle puisse avoir  été blessée par ces commentaires. 
          Mais, j’ose à peine le supposer, peut-être y a-t-il là aussi  une tentative de récupération de notoriété ? 
          Allez savoir.
          D’autres " vedettes " ont déjà souvent utilisé cette méthode…


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    el mektoub
    Jeudi 19 Mars 2009 à 14:04
    dire que cette "lorraine" de pacotille est une star est une galéjade
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :