• Humour ? Liberté ?

           Il  est toujours  regrettable qu'un chroniqueur ou un journaliste soit éjecté . Mais, comme me disait mon Père, quand on cherche des bâtons pour se faire battre, il ne faut pas de plaindre d'avoir des bleus.
         Les chroniques de MM Didier Portes et Stéphane Guillon sont le plus souvent drôles, féroces et bien ciblées mais, à mon avis tout au moins, confondre  égratigner avec insulter,  se moquer et dénigrer  le  physique, se rapproche plus de la vulgarité que de l'humour.
         Il y a mille et mille façon de chahuter MM Besson, Strauss Kahn, Mme Aubry, voire le Président de la république, le  PDG de Radio France  ou n'importe quel citoyen lambda tout en étant spirituel et grinçant sans tomber dans l'excès , en  restant parfaitement "audible par tout public ".
         Dans le petit rapporteur, pour ceux qui étaient nés  au siècle dernier, Jacques Martin et sa bande ont tout dit et tout chanté sur tout le monde, en usant d’un langage coupant court à toute critique.
            Mais ils étaient  redoutablement efficaces. Et n'ont jamais été virés.
          Coluche était parfois un  peu grossier , Desproges  était d’une politesse exquise et leurs  «  victimes «  n’ont jamais été injuriées ni attaquées sur leur physique.
            Et nul ne peut nier la portées de leurs charges..
          Finalement, la vulgarité est un signe de niveau comique   disons ... moyen, mais il y a un public pour tous les genres. L'impertinence est bien plus efficace quand elle est joliment enrobée ( je n'ai pas dit policée)
            J'espère que Didier Portes et Stéphane Guillon reviendront sur les ondes plus le plus grand plaisir  des auditeurs.
    Nb : puisqu'il s'agit de radio, point n'est besoin d'ajouter des images ...
      


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :