• Humanité composite et cohabitation aléatoire

        Bon jour ! On parle beaucoup de cohabitation, partout ou presque, de tolérance, de destins communs et de toute une kyrielle de mots plus ou moins en isme. Comme si il n'était impossible d'ignorer ceux qui vivent autour de nous, de près ou de loin. Quelques uns d'entre nous se targuent de descendre d'untel, qui fut quidam important en son temps, d'autres se réclament d'un dieu, d'un Dieu ou de dieux voireBon jour ! de Dieux, la majuscule migrant au vent des philosophies, des politiques ou tout simplement des refus ou des craintes plus ou moins justifiées ou justifiables des uns ou des autres.
       Bon jour !  Bien entendu, chacun des terriens a sa propre définition de ces fameux mots, signification elle aussi à géométrie variable, suivant la faim, l'endroit et les appétits de lucre. Par exemple, un milliardaire chrétien supportera sans aucune difficulté un milliardaire musulman, juif, hindouiste, taoïste ou de toute obédience en iste ou pas, puisque leurs centres d'intérêt sont les mêmes. Et le pauvre, chrétien ou musulman etc abominera le milliardaire, de quelque religion qu'il soit. C'est injuste, car il n'y a aucune réciprocité, le milliardaire ne détestant pas le pauvre, puisque la notion même de pauvreté n'est pas dans son registre de compréhension.
         Il faut greffer sur ces éléments ceux qui, étant sans personnalité, pensent s'enBon jour ! créer une en vilipendant les autres, ceux qui cherchent surtout se Bon jour !hisser dans ce qu'ils croient être la hiérarchie humaine. N'oublions pas ceux qui, courageusement anonymes, diffusent sur internet des insanités, des images détournées voire des mensonges éhontés, en se parant d'une vertu qu'ils sont à des années lumière de posséder . Et évidemment, il y a les allumés de tout poil, qui ne rêvent que bûchers, crochets de boucherie, ceinture de bombes , ou de race pure . Sans oublier les quelques illuminés qui se prennent pour le Messie, Mashia'h ou Mesih , et s'arrogent le droit de massacrer les autres pour leur faire gagner le paradis, le nirvana ou quel que soit le nom attribué à cet hypothétique séjour.
         Selon quelques uns, les religions sont des remparts , des barrières contre les excès et le Mal. Selon quelques autres elles sont l'opium du peuple. Quelques uns y trouvent sérénité, refuge, voire consolation. Seulement voilà, chacun a sa propre notion des excès ou même du Mal, et bien entendu elle est la seule qui mérite d'être crue, appliquée et espérée, celle de l'autre étant billevesée, coquecigrue et même, pour les malpolis de tout poil, innommable connerie.
         Il est pourtant une évidence, tous, bons, mauvais, moins bons ou meilleurs naissent de la même manière, sinon dans les mêmes conditions, chacun a besoin de boire et de manger pour vivre et finalement tous meurent, d'une manière ou d'une Bon jour !autre, le résultat étant toujours le même. La seule nuance, mais elle est évidemment de taille, est ce qui se passe entre les deux inéluctables extrémités de l'existence...et on en revient forcément à ce que nous disions au début.
          Mon laïus est donc sans objet, puisqu'il n'apporte rien de nouveau à la recherche d'une solution.
          Quoi que...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :