• homme, sagesse, et toute cette sorte de choses

    Un extraterrestre un peu curieux, qui se pencherait sur notre boule bleue afin de s’instruire apprendrait d’étranges choses, en essayant de comprendre les turpitudes et autres élucubrations de ses habitants.
    Ces derniers sont ce qu'il est convenu de dénommer des êtres humains, descendants d’australopithèques, anthropopithèques, ou autres néandertaliens, connus des savants sous le vocable homo sapiens sapiens. Sapiens signifiant qui fait preuve d’intelligence, l'homo sapiens sapiens est donc doublement éclairé, judicieux, raisonnable, sagace etc.
    Je ne suis pas très sûr que ces qualités soient celles de tous les habitants de ce monde, mais ils le croient, et comme il n’y a, dit-on, que la Foi qui sauve....

    Cet homo sapiens sapiens est un animal étrange, qui se nourrit au-delà de sa faim et boit sans avoir soif. Il dépense plus que ses moyens ne le lui permettent, et travaille beaucoup pour gagner toujours plus cet argent qu'il affirme mépriser.
    Il crée la S.P.A., tout en tuant des animaux pour son plaisir. Il rit sans joie, pleure quand il est content, change de dieu au gré de sa fantaisie, se dit, suivant l'instant, libre ou rebelle et vote avec constance pour des gens qui l'asservissent.
    Il est sûr d'aller au paradis et dit à qui veut l'entendre que Dieu n'existe pas, tout en se disant fait à son image. 
    Il rêve de gagner au loto pour être milliardaire  et professe que l'argent ne fait pas le bonheur. En proclamant que l'écologie est indispensable, il transforme la mer en poubelle, et en jetant allègrement sa canette de bière (quand elle est vide, il ne faut pas gâcher... ) par la portière de sa voiture.

    Il parle d'égalité en se croyant supérieur au reste de l'humanité.
    Il regarde le sport à la télévision en buvant de la bière, et s'étonne de ne pas maigrir.
    Il invente sans cesse des moyens de plus en  plus perfectionnés pour exterminer de plus en plus de ses semblables, tout en déclarant, la main  sur le cœur,  que la paix est son seul but.

    Il affirme que la femme est son avenir, tout en la maintenant en état d'infériorité, voire de subordination, tout en inventant des mots plus ou moins étranges ou farfelus pour féminiser les noms de métiers.  
    Il n'y a cependant pas lieu de s'inquiéter outre mesure.   
    Grâce  à   ( ou à cause de ) ses incohérences et ses contradictions, l'homme arrivera bien un jour à être humain.
    Car, comme il le dit lui-même, l'espoir fait vivre. D'autant plus que, il en est certain , seuls les imbéciles ne changent pas d'avis.
    Et il est bien loin de se prendre pour un imbécile.
    Je ne suis pas très sur que le petit bonhomme vert curieux sera plus malin  après son exploration.
    En effet, comme tous les ceux qui ont traîné leur sac , leurs guêtres ou leur sabre tout autour de la planète, au moins, il n’aura plus d’illusions.

    Mais,  en ayant pu admirer ses merveilles, sa capacité d’espérer sera multipliée . C’est ce qui le sauvera .

     


  • Commentaires

    6
    Samedi 17 Juin à 14:44

    Il aura au moins compris que le monde de la planète bleue ne vit que de contradictions !

    Bonne soirée.

      • Samedi 17 Juin à 23:19

        et elles sont nourrissantes !
        Il fait beau, ce matin!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Jeudi 15 Juin à 07:38

    Nul n'est plus sot que celui qui se croit sage, dans un monde de fou l'intelligent devient paria

    Amicalement

    Claude

      • Jeudi 15 Juin à 23:02

        Est sage celui qui, après avoir longtemps vécu, sait qu'il ne sait rien;...........

        Bonne journée ou nuit, selon l'heure .............

    4
    Mercredi 14 Juin à 14:00

    Belle et juste description de l’humanité actuelle et de ses incohérences.
    D’après les traditions antiques, les races humaines se sont succédées et on déjà été détruites au moins 4 fois, nous serions la cinquième race ! Comme elle ne me parait pas plus réussie que les précédentes, loin de là, à mon avis elle se trouve dans une impasse et court à sa perte. Je crois que le petit bonhomme vert, ou quel que soit celui qui est aux manettes, se trouvera dans un tel état de désespoir après tous ces ratages qu’il devra une nouvelle fois tout recommencer.
    Réussira-t-il un jour à créer un humain, un vrai?

    Kisetoj mon cher Peache.

     

     

      • Jeudi 15 Juin à 22:59

        l'Histoire est un perpétuel recommencement, ceux qui disparaissent laissent quelques graines et d'autres repoussent. Nous autres prétentieux humains ne sommes, en somme, pas plus que des petits pois ou, pour ceux qui se croient indispensables des haricots...

        bonan deksesan vendredon, kara!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :