• histoire d'humanité

    histoire d'humanitéVers ces isles(*) qui, telles des étoiles, constellent ces Mers du Sud aux eaux vivantes, tendres ethistoire d'humanité douces ou folles de rage, sans savoir où ils allaient, et parfois à peine d'où ils venaient, pour fuir les Dieux savaient quelles misères ou quelles grandeurs, et pleins de ces drôles d'espérances aussi folles qu'indicibles, des gens ont navigué depuis la nuit des générations oubliées, sur des pirogues de bois, de paille ou des radeaux .
    Ils ne connaissaient pas les arcanes des voyages maritimes, mais ils étaient sûr que leurs Dieux les guidaient.  
    Ils ignoraient l'écriture, leurs langages étaient ce que de prétentieux "savants" de nos temps prétendus modernes disenthistoire d'humanité primitifs.
    Ils sont arrivés, un beau matin ou un soir flamboyant sur une grève, et, tout simplement, y ont ancré leurs bateaux et leurs vies. Et ils ont vécu là, de cueillette, de pêche d'un peu de chasse et comme tous les humains, d'un peu de guerres, déclenchées pour quelque femme, quelque terre ou quelque animal à la chair délicieuse.
    Depuis plus de mille et mille et mille ans ils sont là.

    Pendant ces millénaires, ils ont ont survécu, établi des us et des coutumes, des langages aussi variés que les terres qu'ils histoire d'humanitéhabitaient.
    Pour eux, la terre était la Mère.

    Et, un beau matin, ils ont vu une grande pirogue aux voiles blanches, chargées d'hommes  aux manières étranges, à la peau pâle, vêtus de fer et de cuir , et portant sur l'épaule de drôles de bâtons dont ils ont su rapidement qu'ils étaient porteurs de bruit, de fureur et de sang.
    Et ce fut la fin de leur solitude, de leurs indépendances.

     

    (1) oui, je sais,les on doit écrire ile, mais n'est-ce  pas plus créateur de rêve, comme ça ?

     

    photos  :   voyagesaventures.com ;  www.museenouvellecaledonie.nc   ;france-coree.assoc.pagespro-orange.fr  ; www.alaintruong.com 

     


  • Commentaires

    2
    Lundi 15 Septembre 2014 à 11:46

    Bel article, les indigènes les ont accueillis les bras ouverts car ils croyaient au retour des dieux de leurs légendes, et l'arrivée de ces blancs "supérieurs" mit fin à de nombreuses civilisations plus riches que les leurs.
    Passe une belle semaine dans ton isle cher Peache, amitiés.

    1
    Lundi 15 Septembre 2014 à 08:29

    Les colonisateurs venaient de naître, ils apportaient la culture et ils laissèrent la mort, la maladie, le vice, le vol, le viol, bref tout ce qui faisait la vie civilisée

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :