• Héréticité et transport aérien

      Bon jour !  En  ces temps de chasse aux  autres, de mise en conformité à un modèle permettant d’être  presque  reconnu comme autochtone, une sorte d’odeur de chasse aux  hérétiques  flotte autour des préfectures et autres endroits ou le conditionnement  peut être établi.
        Nous sommes encore loin, très loin, de la rouelle ou du chapeau jaune  de l’ineffable  Louis IX, mais en s’en approche ,Bon jour ! lentement, et avec constance .  Les hérétiques auxquels je fais allusion ne sont pas les non-conformes, les autres, les roms, ou autres  métèques qui viennent manger la baguette et boire le ballon de rouge   des bons français  bien de chez nous. Il y en aurait même qui voudraient lui piquer son béret.
         Non. Ce sont ceux qui trouvent que la chasse ne sent pas bon, que les charters sont faits pour conduire les bons citoyens hors de nos frontières tester les remèdes contre la tourista et les ramener bien bronzés de partout et fauchés comme les blés en septembre. Ce sont ceux aussi  qui donnent un bout de pain  aux afghans et autres pakistanais, maliens, zoulous , etc qui crèvent la faim en attendant un hypothétique moyen d’entrer au paradis anglo-saxon. Ce qui, entre parenthèse, amène la Bon jour !preuve flagrante de ce que les candidats à l’anglicité ( ça se dit, ça ? pourquoi pas, après tout…) ne sont pas très malins, ou n’ont aucune notion de ce que peut-être le paradis.
         Ou alors ils le savent, et  chez eux ça doit être vraiment très très moche …
         Hors donc, ces hérétiques ne respectent pas l’ordre des choses que quelques uns d’en haut, là-haut, voudraient établi. Et une nouvelle croisade pourrait bien être prêchée. Avec l’aval de la papauté, évidement. Les rois, avant de se lancer dans ces  quand même hasardeuses aventures, allaient quérir l’appui de l’évêque de Rome…. 
         On verrait alors, chevauchant  une Mégane décapotable ou une papamobile,  unBon jour ! avatar de Simon de Montfort ou de Pierre de Castelnau, voire d’Alphonse de Poitiers  ou encore un nouveau Louis sanctifié se lever, la bannière de la pure  gauloiseté ( ben oui, pourquoi pas ? ) dans une main et  la carte d’embarquement dans l’autre, mettre les hérétiques et leurs protégés dans les avions de la compagnie au nom de soldat perdu, qui en profiterait pour aller ailleurs transporter les maigres debout .
         Et alors, c’est sûr, le monde tournerait mieux. 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :