• fin du pouvoir

    fin du pouvoirTabac, mariejeanne, héro, alcool, extazy, crack et tous leurs dérivés sont des drogues, et sont bien entendus des produits dangereux pour l'avenir de l'humanité. Il faudra donc bien un jour les éradiquer.
    Tous les hommes de pouvoir vous l'ont dit, le disent et le diront. A tel point que, pour être sûrs de la pérennité de leurfin du pouvoir intention, il s'assurent d'avoir toujours ce sacré foutu pouvoir. Et ils le cherchent tellement, par tous les moyens, par tous les temps et en toutes occasions, qu'ils finissent par y être accros.
    Tout comme ceux dont ils disent vouloir le bien. Le pouvoir, ainsi, devient aussi une drogue. Et par conséquent, il faudra donc bien un jour l'éradiquer aussi.
    On verra alors fleurir les établissements chargés de désintoxiquer les tyranneaux de tout poil, les petits et les grands chefs, les sous-chefs, engeance moins connue mais tout aussi néfaste, voire plus, que le chef à qui ils sont attachés.
    On les y accueillera, gros et dodus, cravatés, en costume deux ou trois pièces, quelques uns avec écharpes ou grand croix en sautoir, en uniforme plus ou moins galonné ou étoilé, en somme chacun revêtu des insignes de son pouvoir. On commencera par s'assurer qu'il aient bien la volonté de sevrage, puis, après les avoir débarrassés de tous les attributs par lesquels ils exerçaient leur coupable industrie, on les enfermera dans des pièces sans téléphone, interphone, ordinateur ou autre moyen de transmission ou contact. Chaque pièce ne sera occupée que par un malade, pour éviter toute tentative de rechute de commandement.
    Ils seront nourris par la cantine, bien entendu tous au même indiscutable menu. Après quelques jours de ce premier sevrage, on commencera à les habituer à obéir, fonction dont ils ont perdu l'usage pendant leur dépendance.
    Cette méthode peut paraître brutale, mais il est absolument nécessaire que le potentat , dirigeant, mandarin, responsable, président, cacique,fin du pouvoir gouvernant, monarque, premier ministre , oppresseur, tyran, prince, autocrate, souverain, altesse, roi, despote, césar, empereur, tsar, tyranneau, dictateur, magnat ou petit persécuteur de personnel subalterne perde l'usage et jusqu'au souvenir de ce qu'il considérait jusqu'alors comme les qualificatifs inhérents à leur pourvoir, tels que dictatorial, puissant, majesté, arbitraire, impératif, exclusif, autoritaire, dominateur, totalitaire, despotique, omnipotent, dogmatique, tyrannique, impérieux, intransigeant, absolu etc.
    Pour faciliter la disparition du complexe de supériorité inhérent à leurs ancien pouvoir, ils seront surveillés en permanence par vidéo, et devront instantanément réagir par la plus stricte soumission aux ordres qui leur seront donnés.
    Ils devront chaque matin, avant chaque repas et avant de se coucher, réciter à haute voix ce vieux chapitre sur l'obéissance dans les armées que fin du pouvoirles plus "anciens" d'entre nous ont encore en mémoire : ""La discipline faisant la force principale des armées, il importe que tout supérieur obtienne du subordonné une obéissance entière et une soumission de tous les instants.""
    Toute erreur dans le texte récité, tout retard à l’exécution d'un ordre sera sanctionné par un décharge électrique, méthode qui a prouvé son efficacité au cours des temps plus ou moins troublés qui ont précédé l'abolition du pouvoir. Bien entendu, il faudra supprimer dans ce texte le mot " supérieur", puisque la fonction, donc l'existence du supérieur sera supprimée.
    S'il n'y a plus de supérieur, il n'y a corollairement plus de subordonné.  Il n'y a donc plus d'obéissance ni de soumission, et le texte devient caduc,fin du pouvoir tout comme l'obligation décrite dans ce paragraphe. C'était bien la peine...
    Il résulte de cette constatation que les drogués au pouvoir devront être volontaires pour être désintoxiqués.
    Les soignants chargés de "dépouvoiriser" ne travailleront que par courtes périodes, en raison de l'évidente possibilité de contamination. Ils seront éventuellement soignés de la même manière.
    Et il ne va pas être facile d'éviter le mouvement perpétuel......

     

    photos : drogues-pils-monsite.com; unil.ch; gulli.fr; shopping.voila.fr; vlou.net


  • Commentaires

    6
    Lundi 10 Décembre 2012 à 18:23

    merci pour la visite et le bonjour à la citadelle du vertige !

    5
    Lundi 10 Décembre 2012 à 09:46

    Maladie grave qu'est celle de la soif de pouvoir et en effet, il faut un traitement de choc... 

    On rend les gens dépendants de drogues en leur donnant qu'une vie sans intérêt et ensuite, on leur reproche ces addictions.... Oui, la mégalomanie devait être illégale. Passe une belle semaine quand-même

    4
    Lauryale
    Samedi 8 Décembre 2012 à 13:37
    J'ai bien rigolé !

    Bises neigeuses
    3
    Lauryale
    Samedi 8 Décembre 2012 à 13:34
    J'ai bien rigolé !

    Bises neigeuses
    2
    Samedi 8 Décembre 2012 à 12:44

    Toujours aussi bons ces articles...

    Merci pour les visites et les commentaires réguliers.

    Bientôt une dédicace pour Peache qui a la "pech"(une montagne est une plaine bossue...)

    amicalement

    yvesd

    1
    Samedi 8 Décembre 2012 à 07:34

    Ou alors on fait comme avec les rats, on extermine, mdr!

    de toute façon dans quelques années ce pouvoir qu'ils ont usurpé ne leur servira plus à rien, quand on a perdu son peuple, sur quoi exerce t-on son pouvoir de chef d'état?

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :