• Fin de rêve bleu

    C'était l'heure bleue . Tout était bleu, le ciel, la mer , et les troncs des niaoulis parsemaient la brousse de taches claires parmi les arbres du bosquet.
    Là-bas, de l'autre côté de la baie, par dessus l'eau bleu sombre que le reflet de la lune barrait d'un chemin de lumière, les lumières de la ville faisaient penser aux hublots éclairés d'un énorme paquebot plein de rêves bleus.
    Assise sur une souche , scrutant la profondeur du ciel bleu sombre, un bas-bleu cherchait l'inspiration.
    Morbleu pensait-elle, il faudra bien pourtant que mon encre bleue dessine une aventure sur mon cahier !
    En effet, malgré tous ses efforts, elle ne parvenait pas à aligner deux mots, fussent-il des mots bleus. Elle n'y voyait que du bleu. La chanson de Brassens, La Ronde des Jurons lui trottait dans la tête, et elle fredonnait :

    Tous les morbleus, tous les ventrebleus, 
    Les sacrebleus et les cornegidouilles, 
    Ainsi, parbleu, que les jarnibleus 
    Et les palsambleus, 
    Tous les cristis, les ventres saint-gris, 
    Les par ma barbe et les noms d'une pipe, 
    Ainsi, pardi, que les sapristis 
    Et les sacristis, 
    Sans oublier les jarnicotons, 
    Les scrogneugneus et les bigre' et les bougre', 
    Les saperlott's, les cré nom de nom, 
    Les peste, et pouah, diantre, fichtre et foutre, 
    Tous les Bon Dieu, 
    Tous les 
    Tonnerr' de Brest et saperlipopette, 

    Ainsi, pardieu, que les jarnidieux 
    Et les pasquedieux.

    Et soudain lui vint la lumière, elle bondit, enthousiaste, hors de sa souche , et se précipita sur son sac, pour en sortir son cahier et son crayon bleus , mais se prit les pieds dans une racine , s'étala , et quand elle se releva, elle avait le corps couvert de ...bleus.
    Épuisée se tenant les reins, elle s'en alla boitillant cahin-cahin car elle ne se souvenait plus de la fin de la formule, et en grommelant palsambleu de morbleu de nom de bleu de ventrebleu , jarnibleu  de vertubleu !

    Je n'écrirai plus !
    C'est ainsi qu'une carrière de génie littéraire se termina alors que le ciel commençait à bleuir.

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Mars à 16:08

    Un texte de saison.Tout est bleu en ce 1 mars

    Bon weekend.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :