• Facture ascensionnelle

         Bon jour !Pour atteindre des sommets, le citoyen lambda est passé de la bonne vieille godasse aux chaussures de montagnes, puis aux escaliers, aux ascenseurs, aux parachutes ascensionnels , au kites surfs ( je ne suis pas sûr ce pluriel ), sans parler bien sur des téléphériques, avions ou fusées spatiales. Tous ces moyens eurent leur heure de nouveauté, donc de gloire, et pour certains, cela ne fait que commencer.
          Mais il est des grimpées , qui, même si elle se passent au niveau du sol, ont les conséquences aussi vertigineuses. Toute une kyrielle de braves gens ( vous savez, ceux qu'on dit d'en bas, ou de cette entité nébuleuseBon jour ! aux contours aussi imprécis que son nom, qui la classe entre le tout en haut et le tout en bas, j'ai nommé la "classe moyenne" a eu et bien sûr aura l'occasion de les
    vérifier subir .
         Vous, comme moi, suivant l'instant ou les besoins en faisons partie, ce qui signifie généralement que nous avons trop de revenus pour bénéficier d'avantages réservés aux pauvres, pas assez pour bénéficier de ceux qui sont réservés aux riches , mais suffisamment pour avoir le redoutable avantage d'être contribuable.
     Bon jour !    Et vous, comme moi, sommes susceptibles de bénéficier de l'ineffable tranquillité d'un agent comptable de EDF, qui trouvera parfaitement naturel que votre facture passe allègrement de 60 à 88.242 €, tandis qu'il sera scandalisé si cette damnée facture lui parvient 5 minutes avant la fin de son temps journalier, et que sa rédaction l'obligera à faire 10 minutes de
    "rab".
         En vertu des sages
    pensées des vieux latins qui disaient errare humanum est en parlant de leurs agents publics, le plus fâché des assujettis, clients, ressortissants ou autres membres du vulgum pecus finissait pas ne plus être que soulagé quand ledit agent idoine, reconnaissait, confus, sa bourde, et avait régularisé la situation. J'utilise l'imparfait, car cette reconnaissance n'était règle qu'aux heureux temps qui ont précédé la révolution informatique.
    Bon jour !     En nos heureux temps windowiens, il n'y a plus d'erreur autre que celle commise par tel ou tel ordinateur, et les agents, idoines ou pas, ne sont plus responsables. C'est pas moi, c'est cette saleté d'ordinateur ...
    C'est ce qu'a pu constater l'heureuse gagnante de la facture astronomique dont je vous ai parlé plus haut.
         Elle a quand même trouvé, et c'est tout à l'honneur de son opiniâtreté,Bon jour ! quelqu'un qui, sans bien entendu reconnaître la moindre responsabilité, a admis qu'une erreur avait été commise, mais cette reconnaissance n'a apporté aucune solution au problème. Courroucée, on le serait à moins la dame exige une lettre d'excuse de EDF, ce qui a plongé dans des abysses de perplexité l'agent ( idoine ou pas ), qui lui a déclaré, éberlué mais sans vergogne, que ce genre de lettre n'existe pas à EDF, la sacro sainte Direction ( tout ce qui a ou croit avoir une importance possède une majuscule, dans la fonction publique ) n'ayant pas prévu de formulaire adéquat. Ceci vient en éclatante démonstration qu'il existe, Bon jour !dans notre belle et pourtant globalement ( ça fait un peu discours politique, ça, non?) efficace administration, des gens qui n'ont pour conscience professionnelle que le déroulement de leur carrière.
        Vous vous souvenez du tollé soulevé par le livre de cette charmante employée d'une région du Sud Ouest de notre vieille Gaule, qui dénonçait le jm'enfoutisme de quelques uns ?
        Ubu pas mort, mon cher Alfred.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :