• évolution sexo -administrativo-europeano-saugrenue

    Bientôt, voire incessamment sous peu, quand un douanier, un  policier, un  gendarme, un garde civil ou un  carabinier consultera les documents afférents à l'identité de quelqu'un, il  ne pourra plus savoir si il a en face de lui  un quidam ou une quidane .
    ( Notez bien que, prudemment, je n'utilise pas la formule avoir affaire à, qui pourrait, compte tenu des interprétations aussi diverses que douteuses du mot affaire, me procurer quelques complications...)
    évolution sexo -administrativo-europeano-saugrenueOr donc, en effet, la ministre de l'Education et de la Culture des Pays Bas a décidé, avec une logique pour le moins ministérielle, que la mention du sexe ne figurera plus sur les cartes d'identité, mais sera obligatoire sur les passeports.
    Un peu comme nous autres qui avons sans barguigner accepté de ne plus mentionner le joli mot de "Mademoiselle" et nos voisins teutons qui ont également supprimé le sexe . Enfin, la mention du sexe sur les cartes d'identité.
    Et la Ministre Batave est soutenue par des organisations de défense des minorités sexuelles, qui précisent, avec un à-propos indiscutable ""Et c'est une bonne nouvelle pour quiconque pense que ce que cachent vos sous-vêtements ne concerne ni le gouvernement, ni les autorités".
    A croire que les agents des diverses forces publiques auraient d'étranges préoccupations identificatrices.
    Ce qui ouvre de jouissives perspectives aux recruteurs des divers services de police.
    Ces pour le moins indispensables suppressions auront néanmoins l'indiscutable avantage, pour les citoyens hollandais d'être, tout au moins sur le plan identitaire, sexués à l'extérieur de leurs frontières et asexués à l'intérieur ( des frontières, évidemment).
    Il est vrai, que finalement, la Ministre de l'Education et de la Culture a tout de même un peu raison. En effet, pour un gosier non néerlandais, prononcer vrouwelijk pour une dame ou mannetj pour un homme n'est pas de la première évidence.
    Peut-être qu'un jour un autre ministre de quelque chose décidera de supprimer le nom,ou la photo, ou la date de naissance ou... la carte d'identité...
    Veinards que nous sommes, nous avons l'ineffable chance de vivre des temps culturellement évolutionnaires.
    Une sorte de révolution sans en avoir l'R....

    ___________________

     image : 20min.ch

     


  • Commentaires

    4
    Dimanche 5 Juillet à 09:19

    Ben,oui, mais alors... quid de la parité entre sex·e et sex(e) ?

    Ça se complique grave...

     

      • Lundi 6 Juillet à 00:29

        surtout si la dame est en pantalon et le monsieur en kilt

    3
    Dimanche 5 Juillet à 09:07

    On ne sait plus quoi inventer pourtant à l'origine du monde( attention je ne parle pas du tableau )  il y avait bien un homme et une femme !

    Bon dimanche

      • Lundi 6 Juillet à 00:32

        et la pomme....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :