• erreur reposante

    Comme chaque jour, j'ai parcouru aujourd'hui Les Nouvelles, et j'y ai trouvé un élément qui remet en cause la géographie, le temps  et le français.
    En effet, dans un  article, page 6, fort bien rédigé par ailleurs, relatif à la lecture dans les écoles primaires, il est dit que les jeunes élèves peuvent prendre plaisir à la lecture lors de la pause "méridionale". Ce bel adjectif, évocateur de soleil, de cigales, d'Arlésienne et autre Daudet m'a néanmoins troublé, car j'ignorais, et je ne pense pas être le seul, que le quartier de Magenta, où est implantée l'école Michel-Cacot avait été transféré en Provence-Alpes-Côte d'Azur, belle, mais lointaine,  région méridionale de la Métropole.
    Mais, comme me disait mon auguste Père," avec ce que je ne sais pas on pourrait écrire de gros livres", je vous serais reconnaissant de bien vouloir consentir à m'informer de cette mutation, éventuelle conséquence des velléités séparatistes actuelles.

    En outre, grâce à  ( ou à cause du ) reliquat lointain d'une éducation comprenant un usage rigoureux de notre langue, j'ai tout de même vérifié, dans l'œuvre de Monsieur LAROUSSE le bien fondé de mon étonnement, et, avec un soulagement que vous devinerez, j'ai eu la confirmation que le mot " méridional " s'applique au Sud de la France, et que l'adjectif "méridienne" serait plus approprié pour parler de la pose de midi.
    Mais la méridienne étant aussi une sieste, un esprit mal tourné pourrait penser que , dans l'affaire qui nos occupe, la lecture ferait dormir les enfants, ce qui est loin du but poursuivi...
    D'autant plus que, pour y avoir vécu, je sais bien que cet instant de détente est fort apprécié en ces régions méridionales.
    Rassurons nous donc, nos services de l'Education Nationale  ( avec majuscules, naturellement) n'ont pas entamé   un processus d'abêtissement de nos enfants, bien au contraire, cet éveil à la lecture ne peut que leur être profitable, (n'en déplaise aux râleurs, qui salissent, voire diffament sans faire eux-mêmes le moindre geste pour améliorer les choses) afin qu'ils (les enfants ...)  soient en mesure de lire, comprendre et écrire parfaitement notre si belle langue, et puissent, éventuellement, s'engager dans une profession d'écriture sans s'attirer les foudres des  vieux têtus de mon espèce. Comme disait un homme de Londres : Vaste programme )


  • Commentaires

    3
    hebelin
    Vendredi 1er Juillet à 11:38

    La pose méridienne ou la pause ? Je crains d'avoir posé les yeux sur une coquille...

      • Dimanche 3 Juillet à 08:33

        errare humanum est.... rectifié! merci de votre visite

    2
    Vendredi 3 Juin à 16:54

    Merci pour ce billet teinté d'humour !

    Que nos petites têtes blondes continuent de préférer la lecture à la sieste.

    Bon week end

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :