• erare deputarum est, perseverare ministrarum diabolicum

             Bon d’accord, ce titre est moins  clair  que du latin de cuisine en plein  air, mais  vous avez compris le sens général de la réflexion.
     Bon jour !     En toute  certitude, ce n’est pas pire que la pitoyable demande du gouvernement, et en particulier de sa ministresse des sous, la charmante Madame Lagarde qui vont solliciter l’assemblée nationale de revoter parce que deux députés de l’uèmepé, " se sont trompés !!!
         Dont le ci-devant sabreur et actuel  député de Paris, le bien nommé Lamour, qui "
    voulait voter contre l'amendement, mais il s'est trompé de bouton et a voté pour " ( en uèmepé dans le texte ). C'est gênant, d'autant plus que, selon  la bonne habitude de l'Assemblée, l'honorable député Lamour votait pour plusieurs de ses collègues.
         Quand on  aime, on  ne compte pas !Bon jour !
       Mais, tous les poètes vous le diront, l'amour est aveugle..Car se tromper de bouton, quand on  s'appelle Lamour, c'est ...kafkaIen
          Bon jour !Ce vote portait sur un  amendement créant  une taxe additionnelle de 10% à l'impôt sur les sociétés dû par les banques françaises. 
         Bien entendu, notre chère, ( très, très chère, voire onéreuse ) ministresse des sous n’est pas d’accord.
           Pensez donc, demander des sous aux banques !
           Quand même !
         A quoi pensent-ils, ces sacrés foutus députés, empêcheurs  patentés de faire des bénéfices ahurissants  en rond ?
         Mais attention, hein, la ministresse a reçu un renfort de classe internationale en la Bon jour !personne de l’ineffable Jean-François Copé, indéfectible soutien des élucubrations gouvernementales.
           Les pauvres Jean François sont mal barrés, ces temps ci.
          Cependant en analysant un tout petit peu, cette mesure pourrait rapporter entre un et deux milliards d'euros aux finances publiques, ce qui, selon les aliens de Bercy plomberait gravement
    le système bancaire français qui s'est bien comporté pendant la crise, selon la sensationnelle madame Lagarde, qui ne baisse pas la garde. 
          Et elle a bien  raison,  puisque cette somme ridicule serait à peine le bonus abandonné du bout des doigts à une ou deux personnes spécialisées dans les transactions ( j’allais écrire manipulations ) financières, qu’on nomme vulgairement traders pour faire anglais.
           Quand on vous dit que le gouvernement est aux petits soins pour vous, bande de réclamationnistes impénitents

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    el mektoub
    Samedi 24 Octobre 2009 à 10:07
    au moins cela ne t'as pas échappé!
    à quand la dispoarition des chambres parlementaires? cela au moins ferait faire des économies substantielles,
    ce n' est pas la premeière fois que l' on re vote pour ratifier ces décisions unilatéralement prises par le très haut, petit par la taille mais très grand par la volonté autocratique.
    démocratie quand tu nous tient.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :