• Electriquement vôtre

      Bon jour !   Depuis longtemps déjà, Danielle, ma délicieuse épouse, me réclamait l'installation d'un point lumineux permettant de reculer la voiture au bout du jardin, la nuit.
         J'ai eu beau lui dire que notre véhicule, modeste mais quand même moderne, est équipé de feux de recul qui remplissent sans problème cet office, qu'elle ne recule qu'extrêmement rarement la nuit, rien n'y fit. Elle avança péremptoirement l'argument imparable que notre fils, quand il nous visite, se gare à cet endroit, ce qui, d'évidence nécessite ce sacré point lumineux.
        Ce que femme veut est, selon nos anciens , volonté des Dieux. Je me suis donc vu dans l'obligation de jouer les créateur en faisant la lumière.
          Je vous passe le creusement de la tranchée nécessaire au passage du fil alimentant la lampe prévue , qui fut réalisée avec diligence, efficacité etBon jour ! précision par notre petits fils Gaïwë.
        L'installation d'un poteau métallique (avec double jambe de force, s'il vous plaît..), a, elle, nécessité et de nombreux aller-retour entre le chantier et le garage de mon voisin et ami, qui a mis à ma disposition un outillage de pointe (ébarbeuse, tronçonneuse) que j'utilisai à de nombreuses reprises, pour cotes par trop approximatives.
        Finalement, après avoir fixé le câble électrique idoine , j'ai mis en place, fixé par un joli boulon de 6x30 chromé ( pour lutter contre la rouille ) le boîtier carré noir tout neuf, muni d'une ampoule halogène de 150 watts ( il faut ce qu'il faut, n'est-il pas?). Il ne me restait plus qu'a effectuer les branchements adéquats, en changeant la boîte de dérivation devenue trop petite pour les nouveaux fils .
          Muni d'explication gentiment données par mon vraiment aimable voisin, j'ai donc préparé, dans la nouvelle boîte, une disposition de dominos devant servir à la répartition des fils ( phase, neutre, mise à la terre ) entre l'arrivée, les lampes et les interrupteurs .
          Il faut reconnaître que cette mise en place, qui m'a pris quelques quarts d'heure était du plus bel effet. Après avoir prudemment coupé le courant, je suis monté sur l'échelle, débranché tous les fils dans l'ancienne boîte de dérivation, dévissé icelle et mis en place la nouvelle.
         Et je les ai rebranchés. Contemplant mon œuvre, je me suis dit que Bon jour !j'avais bien travaillé, et rapidement, ce qui ne gâtait rien. Et j'ai rétabli le courant électrique .
        Puis je me suis rendu au compteur pour réenclencher, car mon installation avait tout fait sauter. Rassurez vous, malgré mes dons en électricité, j'avais quand même débranché les fils d'arrivée du courant …        
       Courageusement et, en vertu de mon entêtement  opiniâtretéBon jour ! proverbiale, je me suis remis à l'ouvrage et, pendant le reste de la journée et le lendemain matin, j'ai branché, rebranché,débranché, rebranché, monté et descendu l'échelle, remonté et redescendu l'échelle, juré, sacré (en l'occurrence, d'aucuns diraient blasphémé, mais c'est un vilain mot ..) sans le moindre résultat positif, malgré le joli croquis donné par mon électriquement indispensable ami.
          Quand même, au cours de ces tentatives d'exploit, il est arrivé que les lumières s'allument, me faisant sourire de satisfaction, jusqu'à ce que j'essaie d'éteindre, ce qu'elles refusaient obstinément de faire. De temps à Bon jour !autre ma chère épouse me disait "Il me semble, bien que je ne connaisse rien à la chose, que l'interrupteur est défectueux" ce à quoi, fort de mes connaissances, je répondais " pfuiiiiiiiiiiii ! Mais non, il fonctionnait bien avant !"
         En désespoir de cause, et bien obligé d'admettre monBon jour ! incapacité, j'ai appelé au secours mon cher voisin, qui en deux coups de cuiller à pot a effectué ce misérable branchement. Puis il a vérifié l'interrupteur et m'a dit " tu peux le changer, il est mort ".
          Je n'ai pas voulu regarder en direction de Danielle pour ne pas voir son sourire en coin en entendant ces sept mots ….
           Et la lumière fut. 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    9
    hem
    Dimanche 17 Juillet 2011 à 17:34

    eh eh ! peache, un djinn nous dis tu ?


    un djinn qui te fait faire des frappes de fautes ? 


    figure toi qu'il doit avoir des jumeaux ou des clones, ton djinn   !!!


    il s'introduit aussi très facilement dans mon clavier ! si, si............ viens vérifier 

    8
    Samedi 16 Juillet 2011 à 22:44

    ta connaissa nce des hommes est insondable, Bonobo !

    7
    Bernard Rousseau
    Samedi 16 Juillet 2011 à 19:37

    Ta charmante épouse rigole sous cap et ton voisin a maintenant un ascendant sur ta pôvre personne. Ça mérite quelques jaunes bien frappés! :o)


     

    6
    Vendredi 15 Juillet 2011 à 22:35

    soigne-toi, et ne t'inquiète pas pour une malheureuse faute de frappe ! j'en fait  des centaines et je dors en paix , car depuis quelques temps, les constructeurs de pc ou de mac intègrent un djinn dans les claviers !!

     

    5
    Lauryale
    Vendredi 15 Juillet 2011 à 20:39

    En me relisant je vois toutes mes fautes de frappe ..... Petite précision, j'ai des soucis avec mes yeux et le soir les choses s'aggravent. Mon ophtalmo m'a demandé de penser à une petite opération dans peu de temps. toutes mes excuses

    4
    Vendredi 15 Juillet 2011 à 07:58

    pfuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

     

    3
    hem
    Jeudi 14 Juillet 2011 à 16:11

    Et la lumière fut !!!  ô prodigieuse électricité !!!


    Ce qui te consolera, peache,  c'est que pour arriver à tes fins, tu auras fait pas mal d'excercices ! je te cite :  monté et descendu l'échelle, remonté et redescendu l'échelle !!  que de sport !


    Bien sur, cette activité salutaire........... pour tes muscles, aurait pu être évitée si seulement tu avais écouté ta charmante épouse !!! 

    2
    Jeudi 14 Juillet 2011 à 05:57

    ta compassion me touche !

    1
    Lauryale
    Mercredi 13 Juillet 2011 à 23:12

    Moi aussi j'ai un mari bricoleur dans ton genre, pauvre victime des femme !

    Bises consolantes quanf même

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :