• Égalitairement, antisexistement, inclusivement épicène

    Les langages des humains ont été - tout au moins peut-on le supposer- établis par les humains eux-mêmes pour pouvoir, peut-être un jour, réussir à s'entendre.
    Les notions d'égalité entre lesdits humains ont été discutées, débattues, rebattues, recommencées, perdues, reprises et à nouveau discutées, depuis les premiers grognements émis autour d'une carcasse de mammouth ou peut-être même, allez savoir, de diplodocus.
    C'est peut-être aussi au cours de ces casse-croûte qu'est intervenue la notion de hiérarchie, de style loi du plus fort ... J'avais écrit agapes, en pensant à une sorte de fraternité, mais l'étymologie grecque du mot (agapé = amour) m'a fait changer d'avis.
    En effet, si, inévitablement, l'amour a joué un rôle essentiel dans l'évolution du langage, les propos tenus en nos temps "civilisés" par les uns sur les
    unes, et les unes sur les autres ne sont pas parangons de ce pourtant indispensable sentiment.
    Les écritures qui ont succédé aux borborygmes des premiers humains se sont élaborées lentement, laborieusement, pour atteindre un niveau acceptable de clarté, et permettent à tous et chacun de se comprendre.
    Ou presque. 
    Car, au cours du lent cheminement qui l' a conduit à son ét
    at actuel, la langue française a surtout été forgée par des hommes, ce mot étant pris dans le sens de mâle, pas dans le sens d'humain. C'est en tous cas ce qu'affirment les féministes.
    La légalité de l'égalité n'est évidemment pas discutable.
    Égalitairement, antisexistement, inclusivement épicèneNéanmoins, et imbécillité en plus, nombreux sont ceux qui, parce qu'ils sont, en principe, physiquement plus fort, parce qu'ils sont équipés de témoins aux noms de monocotylédones (1), ou parce qu'ils l'ont arbitrairement décidé, qui, qui, qui ...nombreux donc sont ceux qui nient cette évidence. Et, forcément, les diverses écritures font immanquablement ressortir ces influences, dans des tournures plus ou moins saugrenues, comme cette supériorité du masculin sur le féminin dans les accords pluriels .
    Et, ce qui prouve que keums et meufs sont bien égaux, les féministes ont aussi trouvé des formules aussi tarabiscotées que coquecigruesques, avec ce ""point milieu" saugrenu. Il est vrai que cette lumineuse initiative est la production du HCEFH ( Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes !!..?) ce qui prouve indubitablement que n'importe qui peut émettre et pondre n'importe quoi sur n'importe quel sujet, dans n'importe quel but.
    Rassurez vous, Mesdames, ces élucubrations orthographiques n'auront pas d'effet sur nos relations, l'estime et l'admiration que nous, gens d'en bas mais quand même sensés vous portons.

    _________________________

    (1) Le mot orchidée a une étymologie étonnante : il vient du grec orchis qui veut dire testicules

    image : lorchidee.fr


  • Commentaires

    5
    Vendredi 11 Janvier à 06:26

    Je patauge dans les mêmes circonvolutions que Vous quant à l'épicène  nature de l’Être humain à tel point que dans ces affrontements il serait bon que "mi-temps' soit "accordé " aux 2 parties.

    Fut un temps, je fréquentais Manpower. avec le temps verrons-nous la naissance d'un réseau Girlpower, histoire de fracturer un peu plus nos relations?

     

     

    4
    Jeudi 10 Janvier à 15:15

    "Les écritures qui ont succédé aux borborygmes ..."et les gargouillis de l'estomac provenaient sans doutes, de celui du Chasseur Mâle repus.

    Je continue de dire que l'égalité Homme Femme n'est pas de mise. Il s'agit de deux entités différentes mais complémentaires, pas l'un ou l'une sans l'autre ni sans l'autr ( e ).

    Merci cher Homme que vous êtes de nous régaler par vos propos.

      • Jeudi 10 Janvier à 23:18

        entités différentes et complémentaires, c'est, fort heureusement,  évident. Quand je parle d'égalité, mon cher Loup, il s'agit d'égalité de droits, de devoirs, de pouvoirs  et de responsabilités, pas de capacités physiques, et;m'avancerais-je beaucoup en disant que vous êtes du même avis ?

    3
    Jeudi 10 Janvier à 10:46

    C'est sans compter sur le langage utilisé sur les réseaux sociaux et sur les portables.Certaines choses deviennent incompréhensibles.....

    Bon jeudi

     

      • Jeudi 10 Janvier à 23:19

        c'est ben vrai, ça !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :