• écoute ! écoute!

    Il fut un temps où, quand Roger Nicolas commençait ses sketches par " Écoute ! Écoute ! " tous ceux qui entendaient ces mots commençaient intérieurement à sourire , avant de rire aux éclats en entendant la suite.
    En nos temps de progrès, les mêmes mots sont prononcés sur toutes les ondes et écrits dans toutes les presses.
    Mais, aujourd'hui, ils sont synonymes de flicage, de surveillance, voire d'espionnage.
    En effet, les petites trahisons, l'hypocrisie, les ambitions aussi illusoires que démesurées, les dénonciations, les médisances, les calomnies sont à la mode. Avec quelques pics de popularité en période électorale.
    Notamment dans ces milieux que l'ineffable Coluche qualifiait d' "autorisés"...
    Naguère, le bon peuple riait donc en entendant "Ecoute !Écoute !"
    Les grands, ceux qui l'étaient et ceux qui croyaient l'être aussi, mais plus discrètement, les amusements du peuple n'étant pas spécialement leur tasse de thé.
    Maintenant, ceux d'en bas rient moins et ricanent plus en entendant ou en lisant ces mots, tandis qu'une frousse bleue s'empare de ceux qui ont été écoutés ou se croient suffisamment importants pour l'avoir été, quand ils se demandent ce qui a bien pu être entendu, et, surtout, qui sera destinataire de ce contenu.
    On dit être écœuré par la bassesse de ceux qui se livrent à ces vilenies, tout en pratiquant discrètement la même méthode.
    On xyloglosse(*) , on périphrase, pour finalement, sauver la face en se confiant à la Justice.
    Des cris d'orfraie ( d'orfèvres disait ma grand-mère) retentissent dans tous les recoins, de dextre en senestre en passant par les extrêmes, personne n'étant à l'abri de ces ignominies.
    Nous sommes loin des heureux temps où, sur des agoras, sur des estrades, des tribuns convainquaient, où des joutes oratoires permettaient à chacun d'exposer ses convictions.
    Il est vrai qu'il fallait connaître la langue, avoir des arguments plausibles, et être capable de les exprimer clairement.
    Il est vrai aussi qu'il est plus facile d'espionner et de s'approprier les idées de l'adversaire, ou de déjouer ses plans.
    Chaque temps à la politique qu'il mérite .

     

    _________________

    (*) ou on languedeboise, si vous préférez

     

    Photos : sgales.chez.comparliamosantiago.blogspot.com ; parliamosantiago.blogspot.com ;


  • Commentaires

    4
    Lundi 10 Mars 2014 à 04:09

    a mon avis, Mistouline de mon cœur, les vrais gens se sont perdus quand ils ont commencé à croire, par facilité, complaisance ou petite lâcheté les prometteurs de lune et ainsi les laisser accéder   aux manettes.

    3
    Dimanche 9 Mars 2014 à 20:47

    Coucou mon Peache ! Je savais que tu allais nous écrire une bafouille sur ce sujet brûlant après celui de l'ennemi public numéro 1, le nommé Poutine... Et quelle phrase de fin "Chaque temps a la politique qu'il mérite" ! Voui... Elle nous laisse à réfléchir... comme je le fais bien souvent dans mes nombreux moments de solitude... Mais la franche vérité, je sais pas où que l'on s'est perdu pour tant démériter ! Gros hug. Mistouline.

    2
    Samedi 8 Mars 2014 à 07:27

    Ces petits jeux politiques et toutes ces trahisons ne m'amusent pas et ne suscitent plus aucun intérêt pour moi, ils ne font que refléter l'état mental de notre société, si ces gens n'étaient pas le miroir de la majorité de leurs électeurs, on n'en entendrait jamais parler, notre pays a traversé beaucoup d'épreuves au cours de son existence mais il s'est toujours trouvé un homme qui avait le sens de l'état pour redresser la situation, aujourd'hui ce n'est plus possible, la république a réussi là ou les roi ont échoué, le peuple est muselé et n'a plus aucun pouvoir

    amicalement

    Claude

    1
    Vendredi 7 Mars 2014 à 22:47

    Cela me fait penser aux personnalités politiques et médiatiques que l'on invite à la télé et à la radio et auxquels on coupe sans arrêt la parole avec agressivité surtout si ils ou elles sont étiquetés "extrême" (de droite ou de gauche) mais si ils ne peuvent pas s'exprimer, difficile pour le téléspectateur ou l'auditeur de vérifier si vraiment cet(te) invite(e) est effectivement extrême... Et tu as raison c'est insupportable. Passe néanmoins une bonne fin de semaine....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :