• Du côté de Gaza, on s'étripe encore

        Du côté de Gaza, on s'étripe encoreEst-ce être antisémite que dire que cette sale affaire va trop loin ? Est-ce être anti musulman que de trouver imbéciles ces tirs de roquettes? Est-ce faire de l'anti américanisme primaire de dire que l'invasion de l'IRAK a été Du côté de Gaza, on s'étripe encoremotivée par le pétrole et fut une monumentale erreur ? Est-ce être antichinois que dire que les produits qui sont fabriqués chez eux ne sont pas de très bonne qualité ?  Est-ce être anti russe, anti belge,  anti français, anti andorran ou anti liechtensteiner, ou anti kiribatien, ou anti ceci ou anti cela qu'avoir une opinion d'homme libre sur la connerie qui dirige le monde actuel?
         Les grands et beaux discours bien dits, d'où qu'ils viennent, quels que soient leurs destinataires sont des pièges à con pour citoyen du monde isolé. Mais demain, Du côté de Gaza, on s'étripe encorequelques uns auront froid, d'autres auront chaud,  mais de part et d'autre il y aura quelqu'un pour dire "Assez ", il y aura quelqu'un qui cueillera une fleur, il y aura une gamine et un  gamin qui se bécoteront sur un banc public et qui parleront de Cambronne aux biens pensants de tous poils.

           Et peut-être qu'un jour prochain les dieux feront enfin   ce pour quoi ils ont été inventés.
          Hassidim, goïm, mahométans, chrétiens ?  Quatre mots qui résument toute la misère et la grandeur de l'homme.  Je ne suis ni juif, ni musulman (dans l'ordre alphabétique pour ne vexer personne), finalement, je ne suis pas né quelque part, je ne suis qu'un homme.
         Les dieux ont été inventés par les hommes pour servir leurs fantasmes  d'hégémonie sur leurs semblables. Nous avons - tous - plus ou moins directement subi des embrigadements, Du côté de Gaza, on s'étripe encorequi sans hypocritement nous dire que nous étions les meilleurs nous faisaient clairement comprendre que les autres étaient les mauvais. On dit que les extrémistes musulmans sont des "barbus", mais il y a des barbus de touteDu côté de Gaza, on s'étripe encore confession, qui, depuis toujours  ont voulu être les chefs.
         Tous les intégrismes sont extrêmement dangereux pour l'humanité. D'un côté Israël (toujours dans l'ordre alphabétique) se présente, avec quelque raison, comme persécuté depuis toujours. De l'autre les Palestiniens de Gaza qui sont enfermés dans des camps depuis toujours pour certains, puisqu'ils y sont nés. Ailleurs, il y a ceux qui profitent (en fournissant des armes, en particulier) et qui, superbement, proclament sur des podiums avec des tas de drapeaux derrière eux que cette affaire est grave, puis s’en vont à leur coquetèle  boire un coup avec les représentants israéliens, palestiniens, et tous ceux qui flottent au dessus des peuples.
     Du côté de Gaza, on s'étripe encore     Parmi ceux que Mohamed Sifaoui nomme "promeneurs du samedi", il y a beaucoup de Du côté de Gaza, on s'étripe encorechasseurs de bulletin électoral, quelques convaincus d'un bord ou de l'autre, quelques utopistes qui croient qu'en manifestant dans la rue, on peut arrêter des chars ou des roquettes , quelques humanistes qui se rendent vite compte du bordel ambiant, quelques petits cons qui vont casser des vitrines histoire de rigoler sans même savoir quel est le motif de la marche. 
          Le monde marche sur la tête. Je n'ai évidemment pas de solution à ces problèmes, mais je crois qu'une éducation saine, laïque, respectant et  responsabilisant les gens serait déjà un bon départ.
           Shalom, Salam, Bonjour quand même

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Lundi 5 Septembre 2011 à 13:29
    1
    hem
    Dimanche 4 Septembre 2011 à 12:59

    ne rien dire, laisser faire, ne pas intervenir, c'est parfois une marque de discrétion  !


    mais, trop souvent,  ce peut être une démission, un manque de courage !


    merci aux éveilleurs de conscience dont tu fais partie, peache.


    bises amicales  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :