• douleur

    douleurLes quelques mésaventures qui me sont arrivées ces derniers temps, comme celles qui, par exemple, rendent les gens conscients d'exister le matin au réveil, qui rappellent à leurs bons souvenirs le fonctionnement plus ou moins défectueux, plus ou moins aléatoire de ce qu'il est convenu, dans certains milieux, de nommer l'oeuvre du Créateur.
    V
    ous voyez ?
    Non ?
    Ne vous inquiétez pas, dans les cinquante ans qui viennent vous en aurez une idée plus.. sensible. douleur
    Ces légers incidents m'ont incité à réfléchir, ce qui démontre qu'avec l'avancement en ancienneté humaine, les neurones ont besoin d'être fustigés pour travailler. 
    Et en réfléchissant, aussi bizarre que cela puisse paraître, on ne pense pas .
    Enfin, on ne pense pas au quotidien, aux cachets, gelules, pommades, piqûres et autres réjouissances ordinaires des jours d'un arrière grand père ( ou d'une arrière grand mère, bien entendu). 
    douleurSi on en croit la Genèse (et pourquoi ne la croirait-on pas ?), Dieu, après qu'Eve eût démontré sa gourmandise, l'interpella et lui dit " tu enfanteras dans la douleur ".
    Cette sanction pourrait peut-être être considérée comme disproportionnée pour une pomme rapinée de rien du tout ... 
    Il est vrai que Dieu, en ces temps-là, était un tantinet ombrageux, voire ( c'est la Bible qui le dit) un peu coléreux, et puis qui aime bien châtie bien, non ?
    Pourtant, dès l'instant qu'un auteur publie quelque chose, il se trouve des gens , mécréants ou versés dans les langues anciennes ( ou les deux, ce qui n'est pas incompatible) qui émettent des doutes.
    Surtout quand le texte originel est traduit (tradukado estas perfido, dit on en Espéranto ). La Genèse, début de la Bible, n'échappe pas à cet état de choses, et elle est critiquée, comme le Coran, la Torah, le Mahābhārata l'ont été et, bien sûr, l'homme n'étant que ce qu'il est, le seront . 
    Ainsi, le mot hébreux traduit par douleur signifie aussi travail. Endouleur tant que fainéant
     patenté et convaincu, ( non, je  n'ai pas honte, des rois ont aussi eu cette qualité, et on en parle toujours dans les livres, alors ..)  cette traduction confirme ma position relative au travail, en général, et même en particulier. 
    D'autant plus que chez les vieux latins, le mot travail désignait aussi un instrument de torture, donc générateur de douleur. 
    douleurC'est peut-être pour cela que, quand une de nos chères compagnes met au monde un de nos successeurs, on dit que le travail est commencé.
    Les injonctions du Créateur sont donc appliquées. 
    Quod erat demonstrandum et toute cette sorte de choses.

     

    photos :audeline01.skyrock.com; shining-generation-blogspot.com; francetop.net; blugyn.com; geocities.co.jp 


  • Commentaires

    3
    Lauryale
    Mardi 29 Janvier 2013 à 07:51
    Chaleureuses ......
    2
    Lauryale
    Mardi 29 Janvier 2013 à 07:50
    De tout cœur avec toi, je sais trop bien de quoi tu parles. Je pense que je vais avoir très prochainement quelques vacances forcées pour changer une pièce qui est arrivée au bout de son service. Ce ne sont plus seulement les démarrages qui sont difficiles. .. Bon, nous sommes toujours là pour faire des billets d'humeur, alors tout est permis. Bises douloureuses, mais chaleureuse.
    1
    Dimanche 27 Janvier 2013 à 20:21

    Coucou mon Peache ! Désolée de lire que ça ne va pas mieux... Comme tu le dis si bien, en passant par des détours qui me ravissent, il faut attendre un certain nombre d'années pour que le corps nous rappelle par la douleur qu'il en a plein le dos, et en général c'est par là que ça commence... nous rappelle que son fonctionnement n'est pas immortel, tout comme nous ne le sommes pas et que la machine est promise à l'usure certaine et aux pièces défectueuses... Je confirme, j'arrive doucement mais surement vers le demi-siècle et ça commence aussi à coincer et couiner chez moi ! Mets de l'huile, me dit le Mistoulin... Si seulement c'était aussi simple, pas vrai !? Je te souhaite une rapide amélioration. Gros hug. Mistouline

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :