• disparition

    disparitionJacques Vergés est mort . Cet événement n'a rien d'exceptionnel, puisque, depuis la nuit des temps et même avant que l'homme ait appris à compter, tous ceux qui passent un temps plus ou moins court en notre monde en arrivent à cette ...extrémité.
    Il était avocat, ce qui n'est pas transcendant non plus.
    Un avocat, dans l'esprit de beaucoup de nos contemporains, est soit le défenseur de l'opprimé, soit celui qui arrange les affaires des voyous.
    Il n'est rien de cela, en fait, c'est un élément indispensable de et  à la justice.
    Pas à la justice idéale, celle qui est synonyme d'égalité,non, à la justice légale, celle qui est rendue par les tribunaux.
    Lesdits tribunaux jugeant en fonction des lois, la nuance est de taille, les textes à appliquer n'étant pas toujours très... équitables, malgré (ou à cause) des travaux, tractations, etc effectuées par les disparitionlégislateurs . Mais ils ne sont que des hommes, tout comme les justiciables ...
    Néanmoins, et procédure en plus , tous ceux qui sont accusés ont le droit d'être défendus, quel que soit le crime commis. C'est pourtant l'application de cette obligation qui fut reprochée à Jacques Vergés.
    En effet, en tant qu'avocat, il a défendu des individus que l'immense majorité estimait indéfendables, tels que l'infâme Klaus Barbie ou le terroriste Carlos. Il a aussi défendu Omar Haddad , accusé d'assassinat et qu'il a dit victime de racisme .
    Ces plaidoiries et bien d'autres lui ont valu une réputation sulfureuse de provocateur, voire, vous l'avez probablement entendu dire, de complice.
    Cependant, si il n' avait pas défendu ces personnes-là, ils auraient bénéficié des services d'autres avocats, éventuellement commis d'office. Ce qui leur aurait valu l'oprobre ou la célébrité et probablement les deux, tout comme c'est arrivé à Jacques Vergés .
    disparitionLa provocation, disait Bertolt Brecht, "est une façon de remettre la vérité sur ses pieds"(1) . Elle provoque une discussion, et de cette dernière, c'est bien connu, jaillit la lumière.... Jacques Vergés revendiquait son choix de défendre notamment Klaus Barbie par la nécessité de mettre à jour la part d’ombre de la société : "il faut comprendre comment les êtres humains en arrivent à commettre de telles atrocités. Lors de ce procès je disais toujours à mes confrères qu’en présentant Barbie comme un monstre ils dédouanaient le régime nazi. Alors qu’en expliquant qu’il était bondisparition catholique, pratiquant, c’est tout le régime nazi auquel il appartenait qui était mis en cause."(2) 
    J'entends déjà des voix s'élever pour dire que Jacques Vergés a mis en cause la religion catholique dans les crimes commis par le nazillon. C'est inévitable, dès qu'on parle dans le même article de religion (quelle qu'elle soit ) et de crime ( quel qu'il soit)....
    Comme il est pratiquement impossible de séparer le vécu des actes commis, ni d'ailleurs d'expliquer l'un par l'autre ( ou l'autre par l'un, évidemment) la polémique n'est pas à la veille de s'éteindre.

    _________________________

    (1) Remarques sur grandeur et décadence de la ville de Mahagonny 
    (2) à la Dépêche du Midi, février 2002

    photos :citizenside.com; cdiscount.com; franceinter.fr; gogoall.net


  • Commentaires

    5
    Jeudi 27 Février 2014 à 21:41

    Merci pour le petit passage . . .sur mon blog .

    Chaque être humain à le droit d'être défendu!!!c'est la loi . Bonne soirée à vous .

    4
    Jeudi 22 Août 2013 à 08:43

    Bonjour ,

    Nous découvrons nos blogs mutuellement, merci d'être passé ce jour.

    Je vais prendre le temps de visiter le tien, j'ai déjà comme idée que je vais y rester..

    Belle journée ensoleillée, bien amicalement, Mireille du Sablon

    3
    Petaouchnok
    Mercredi 21 Août 2013 à 11:08

    Des personnages comme lui ou comme le médiatiaque Zemmour même s'ils ont des attitudes parfois à l'opposé de la bienséance sont nécessaires. Des grandes gueules qui forment un contre-pouvoir et font poser des questions.

    2
    FMR Profil de FMR
    Lundi 19 Août 2013 à 19:24

    bonsoir 

    je n'ai pas vraiment le courage  de dire pourquoi defendre ce qui devrait etre indefendable !

    1
    Dimanche 18 Août 2013 à 15:32

    Mais quand l'histoire n'est pas belle, la société n'aime pas qu'on la lui rappelle, c'est une chose que j'ai bien compris, pour maître Vergés, je pense aussi qu'il a eu plus de courage que  d'arrogance dans sa démarche

    bon dimanche

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :