• discours

    discoursTous les cinq ans, une épidémie de discours ravage nos contrées.
    Et pendant de longues, longues, longues semaines, nous sommes les heureux mais obligés réceptacles de la plus ahurissante kyrielle de promesses, de contre promesses, de solutions, de fausses vérités, de vrais mensonges, de mesquineries, de vacheries, de mauvaise foi, d'idéalisme utopique, et, quelques fois, d'utopies presque peut-être un peu réalisables.
    Des gens, qu'on pourrait supposer sensés, en tous cas si on se réfère à leurs cursus plus ou moins " énarquiens ", universitaires, voire syndycalistes, ou aux fonctions qu'ils ont occupées dans la hierarchie de la république, prononcent des phrases aussidiscours alambiquées que saugrenues du genre " nous assistons à une baisse tendancielle de la hausse du chômage ". Ce qui pourrait signifier le chômage diminue -et qu'on espérait faire comprendre- .
    En fait, ce délicat euphémisme signifie que le chômage a tout petit peu moins augmenté qu'on ne le craignait.
    La nuance est de taille, mais la dialectique se veut rusée, et le citoyen lambda, qui est un bon gros benêt dans l'esprit des chasseurs de voix, ne devait entendre que deux mots : baisse et chômage...
    Cet exemple est issu des propos de l'un des candidat impétrants, ce qui n'exonère évidemment pas ses "collègues".
    Une autre, avec humour – forme d'esprit ce qui n'est pas particulièrement présente dans cette foire d'empoigne, propose  "...que tous les patrons d'instituts de sondages s'engagent à verser discoursun mois de leur salaire par point de différentiel entre les résultats qu'ils me donnent aujourd'hui et les résultats que je ferai le 22 avril, Ces sommes seront versées aux Restaurants du cœur." 
    C'est pas généreux pour les pauvres, ça ?
    Cependant le minimum d'honnêteté exige ( devrait exiger ?? ) que chacun ( auteur du discours, discoureur, auditeur, etc) admette chercher la moinde petite bête erreur chez celui ou celle dont il ne veut pas ( ou ne veut plus ).
    Le plus petit lapsus, le plus anodin détail qui détruira tous les propos antérieurs. Un exemple,discours illustrant la difficulté de trouver la formule efficace, pourait être donné par la phrase de l'un de ces challengeurs qui, en parlant de
    "musulmans d'apparence", discoursfait bondir les anti racistes, mais réjouit les tenants d'un république bien de chez nous, de la bonne couleur, bien laïque pourvu qu'elle soit chrétienne....
    A moins qu'il n'y ait pas eu d'hésitation ?
    Allez savoir, avec tout ce qui est prononcé, télévisé, radiodiffusé, édité ou  "slogané" par les temps qui courent ...
    On ne peut quand même pas, à faute d'être insultant, soupçonner ces grands personnages de ne pas savoir ce qu'ils disent, ou, pire, de dire n'importe quoi !
    Je ne le soupçonnerai donc pas .
    Je vous souhaite, sinon le Grand, du moins le Bon Jour.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Samedi 7 Avril 2012 à 14:46

    Coucou

    Un peu d'humour dans ce monde de blabla, voilà bien de bons mots, et ceux là au moins nous font sourire !

    merci à toi

    bisous très bon week end de Pâques

    2
    Vendredi 6 Avril 2012 à 12:24

    bonnes fêtes aussi !

     

    1
    Vendredi 6 Avril 2012 à 11:24

    Et encore une fois, ton discours relève du bon sens ! Ce sacré Bon Sens, en voix d'extinction sur notre petite planète ! Bravo, Peache ! Je me régale à lire tes boufaillisses car en ce moment, j'ai pas trop le temps de faire circuler le sens avec, alors en lisant les tiennes, je me fais une bonne hygiène de vie !

    Bonnes fêtes de Pâques, Mistouline

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :