• des mots crates

    Il existe dans le sabir grand breton, un mot, crate (*), qui signifie caisse.  Vous me pardonnerez peut-être le jeu de mots pour le moins vaseux qui est ici en titre...Merci ! .
    Le rapprochement entre caisse et démocratie est approximatif, et un peu pas trop, mais quand même presque pas gentil, c’est sûr.
    Mais il faut bien admettre que le Sieur Cameron "en fait des caisses " depuis que les gens de son pays ont décidé, démocratiquement d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte qu’en Europe.
    des mots cratesAprès tout, c’est lui qui a eu la brillante idée de soumettre à la volonté populaire le maintien, ou non, de son pays dans l’Union Européenne.
    Bon, d’accord, il n’envisageait pas le résultat qu’il a obtenu.
    Mais, comme me disait mon philosophe de Père, quand on cherche des bâtons pour se faire battre, il ne faut pas de plaindre d’avoir des bleus .. , et mon chef de section, aux Armées de la République le confirmait sans le savoir en disant " t’as signé, t’as qu’à morfler " .
    Finalement, cette sortie de l’ensemble, que le Mister Premier aurait presque comme envie d’annuler, n’est jamais, comme dirait un autre énergumène de la sphère politico-européo-saugrenue, qu’un "détail de l’histoire", et le deviendra inéluctablement, comme le Brexit de l’église romaine d’ Henry le huitième.
    Lequel schismatique potentat guerroyait   contre le roi de France du temps, prénommé François....
    Quelques uns, ici ou là, s’inquiètent de ce que sera l’avenir de Mister Cameron.
    Personnellement, cela ne m’inquiète pas plus que le départ de Monsieur Blanc du P.S.G, ou de l’ineffable Ibrahimovic de la scène internationale du foot-ball....
    Je ne crois pas que ces quidam seront dans la misère noire après la cessation de leur fonction...

    ________________________

    (*) en fait ce mot signifie cageot , mais,  à ma courte honte, je n’ai pas résisté ! Et tout compte fait ....

    image :giphy.com


  • Commentaires

    12
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 22:20

    Crate, voilà un mot que je ne connaissais pas. Les Anglais ont toujours été à part, et bien que des négociations et des avantages aient été obtenus par les gouvernement britanniques depuis leur entrée dans l'UE, je crains que le peuple n'ait pas été consulté et n'en retire aucun avantage, par contre ils ont certainement subi les normes ridicules que les bureaucrates bruxellois édictent années après années, d'où peut-être cette envie d'en sortir, une hypothèse de ma part, car je ne connais évidemment pas doutes les subtilités. Amitiés, et à bientôt

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 00:09

        dans mon encyclopédie personnelle, le mot crate est un terme qui exprime le langage éminemment   brouillardeux des politiciens .Les mots crates ont pour synonymes des mots blicains, quand il s'agit du pataquès  des politiciens de l'autre bord. Ces termes sont aussi interchangeables que les opinions et les actes desdits politiciens, qui sont souvent  désignés, toujours dans mon encyclopédie personnelle sous les vocables de démoblicains et républicrates, ce qui souligne l'inconstante continuité de leurs intimes convictions
        J'espère avoir éclairé ta lanterne?

    11
    Lauryale
    Mercredi 6 Juillet 2016 à 13:30

    La terre ne s'arrêtera pas de tourner parce que les Anglais ont décidé de quitter l'Europe. Cela pourrait même être une bonne chose si les 27 restants pouvaient enfin nous construire une Europe des Peuples et non populiste. Harmoniser la Justice, la Fiscalité et La Défense et ne plus obéir aux lobbys. Mais je rêve sans doute ...

    Mes bises les plus amicales

     

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 05:14

        allons, mon Amie, tu sais bien que les rêves sont les plus puissants des moteurs! Pas les plus rapides, j'en conviens....

        Bises quatorzejuilletaines

    10
    Vendredi 1er Juillet 2016 à 09:23

    Je ne m'inquiète pas de l'avenir de David Cameron, mais peut-être que ces Anglais qui se sont laissé berner par de belles promesses sont à plaindre? L'un de ceux qui les ont poussé vers la sortie et qui voulait être calife à la place du calife vient de se rendre compte de la difficulté de la tâche et baisse les bras, l'autre a reconnu il y a peu que, contrairement à ses dires, l'argent donné à l'Union Européenne ne pourrait pas aller dans les caisse du social; d'autres enfin veulent bien quitter l'Union mais aimeraient conserver les subventions.
    Mais les Anglais ont toujours été à part, ils ont négocié autrefois pour payer moins de participation que les autres états et pour ne pas avoir l'euro comme monnaie, ils négocieront encore, attendons la suite.

    Belle fin de semaine Peache, bises.

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 05:16

        que nenni! tu veux partir? va-t-en! et qu'on n'en parleplus

    9
    Vendredi 1er Juillet 2016 à 06:22

    Bonjour,

    Je ne retiendrais que l'instance du partir  et du devenir de cet homme....Ma Toulousaine-Catalane de mère aurait dit " a qui  cague aqui laisse l'estroune " ou de façon moins méridionale " celui qui part laisse son étron et ne s'en soucies guère "...

    En le regardant partir, j'aurais ajouter " vai t'en cagar à la vigne et porta me la clau " et cette fameuse et inexistante clef ne serait t elle pas la clé du mystère?.....introuvable et inexistante solution aux problèmes de l'Europe?..

    Bref...tous ces partants oublient une chose ( que ce soit à la vigne ou ailleurs) c'est de laisser derriére eux une bonne impression et une odeur de sainteté !

    Bonne journée

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 05:17

        que voilà de sages paroles !

    8
    Mercredi 29 Juin 2016 à 09:06

    les footeux ne font pas de politique mais du fric.....

    Quand à Cameron, comme beaucoup d'hommes politiques il s'est trompé !

    Mais il en accepte sans broncher les conséquences....

    Vox populi, vox Dei....

    Bonne journée

      • Mercredi 29 Juin 2016 à 11:01

        sans broncher ?hummmmmmmmmmmmmmm.....................................

    7
    Mercredi 29 Juin 2016 à 07:53

    Ce ne sont que les mouvements de l'histoire qui se déroulent en direct, en ayant le nez dedans nous sommes incapables d'en mesurer la portée, mais quand le temps aura passé, les historiens ne mentionneront sans doute même pas ces petites broutilles

    Amicalement

    Claude

      • Jeudi 14 Juillet 2016 à 05:20

        Bien sûr ! Mais les mesquins ont besoin de faire croire qu'ils existent, fusse fugacement............

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :