• délices de campagne

    Il fait bien trop froid entre Dunkerque et Marseille pour parler de fruits et légumes. Mais le 8 mars, journée de la Femme, approche, et .... la campagne électorale se poursuit.
    Et ne voilà-t-il pas que quelques illustres personnages réclament un quota de femmes dans la haute fonction publique. Ces bonnes âmes se sont souvenu que les femmes ont le droit de vote dans notre beau pays, où il règne comme une sorte d'espèce de presque ségrégation de nos chères (très chères) compagnes, qui ne sont pas admises a égalité avec les mâles dans les hautes sphères administratives.
    Il vrai qu'il est impensable, dans un pays qui se prétend " civilisé " d'en être réduit a pondre
     des lois saugrenues pour établir une égalité pourtant évidente.

    L'arsenal législatif existant n'étant respecté par personne, y compris par ceux qui l'ont établi, il est apparu évident aux élites du pays qu'il fallait …. légiférer.
    Il est tout aussi clair que, même votés, ces quotas ne seront pas (jamais) respectés, comme, bien sûr tout se qui se dit, se promet et pollue la presse, la radio et la télé pendant ces périodes d'étalement d'ego, de pseudo bilans et improbables projets.
    l'Assemblée Nationale, où ces décisions ont été prises, ne respecte pas la "parité" qu'elle a votée après l'avoir réclamée à cor et à cris. Le Gouvernement n'est pas plus équilibré (je parle évidemment de l'équilibre entre le nombre de femmes et d'hommes, n'allez pas tirer de conclusion hâtive..)
    Dans la société "civile" il en est bien sûr de même. Dans l'Armée, la Police, la Justice, par contre, cette féminisation est en marche avec efficacité, bien qu'on soit encore loin des 50 /50 préconisés par nos chers (si chers) élus...
    Entre les imbécillités relatives au travail des gens de couleur ou la valeur des civilisations, entre les discours incendiaires, les petites phrases assassines, les gros mots et les racolages tous azimuts de toutes les minorités, entre les sommes pharamineuses(1) dépensées pour les réunions publiques (meetings, pour faire anglo-saxon), les réceptions de grands chefs voisins, les voyages aux quatre coins de l'hexagone (il faut être politicien confirmé pour trouver les 4 coins d'un polygone à 6 côtés) et les promesses de matins flamboyants, entre les magouilles et les mises en examen, le bon peuple sait bien que, pour lui, rien ne changera après qu'il ait choisi celui qui régnera.
    Et qu'il faudra attendre le 8 mars de l'an prochain pour que quelqu'un ait envie de faire parler de lui en ramenant cette sacrée foutue parité sur le tapis.
    Nihil novi sub sole, disait l'Ecclésiaste....
    Mais il n'existe au monde rien  de plus optimiste que les heureux êtres vivant sous un régime démocratique . 

    Alors...

     ______________________

    (1) j'aime bien cette orthographe,! Elle a un petit air alchimique qui va bien ...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :