• croisades

    croisadesIl n'est guère aisé, en nos temps farfelus, de passer au travers des cris d'orfraie affolés des bonnes âmes qui se préoccupent de l' avenir de notre civilisation, menacée, selon elles, par l'Islam.
    Ces craintes sont relayées par d'innombrables messages et vidéos nous annonçant l'apocalypse, l'esclavage, et toutes les horreurs dont "l'esprit" humain est capable.
    Et bien entendu, ces publications sont courageusement anonymes, et exagérées, pour ne pas dire mensongères.
    Il est vrai que cet Islam, présenté comme un ogre est pour le moins prosélyte.
    Tout comme la chrétienté l'était quand elle vivait elle aussi son quatorzième ou quinzième siècle. Ilcroisades suffirait de se souvenir des "conversions" par le fer et le feu, des délicates attentions de ce qu'on a nommé sans rire la Sainte Inquisition.
    Si les bons amis des Monfort, Torquemada et autres bienfaiteurs des fabricants d'instruments de torture avaient connu les moyens modernes d'extermination, il auraient réussi à "convertir" le monde entier, en moins de temps qu'il n'en fallait à un "questionné" pour abjurer ses croyances.
    Et tout ça, depuis toujours, prétendument au nom de Dieux d'amour et de paix.... Car toutes les croisades, évangélisations, islamisations n'ont jamais eu pour but que d'enrichir quelques uns, et d'asservir les masses pour asseoir des hégémonies.
    Bien sûr, les problèmes économiques, issus des errements .. erratiques de dirigeants inconscients et de peuples complices sont l'humus qui nourrit le terreau de ces situations.
    Bien sûr, la peur de l'autre, la xénophobie, l'égoïsme de tous et de chacun ont favorisé et favorisent toujours ces situations.
    Il faudra bien du temps, bien des douleurs et bien des manifestations, voire révolutions pour changer cette situation.
    Mais le fait d'en parler est déjà un début.
    croisadesEt, souvent, des femmes de toutes confessions, classes sociales ou ethnies secroisades lèvent au milieu des moutons et appellent au bon sens, à la tolérance et à l'amour.
    Le vrai, celui qui mène à la Paix ...
    Qu'
    Allah, Jéhovah, Bouddha, Ganesh et tous les dieux de tous les Olympes les entendent....
    Mon vieil ami Umar Khayyam disait, il y a près de mille   ans :

     Vois-tu ces deux ou trois imbéciles qui tiennent le monde entre leurs mains,
    et qui, dans leur candide ignorance, se croient
    au-dessus de tous?
    N'en tiens pas compte: dans leur extrême suffisance,
    ils appellent hérétiques tous ceux qui ne sont pas des ânes.

     

    photos: madmoizelle.com; dici.org; tvmag.lefigaro.fr; parismatch.com.


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Août 2013 à 10:39

    Je ne crains ni Jéhova, ni Allah ni bouddha, ce ne sont pas les dieux que l'homme c'est ou ne c'est pas fabriqué qu'il faut craindre, mais tous ceux qui prétendent les représenter, j'attends de ces hommes qu'ils conduisent leurs troupeaux sur le chemin de la paix, de l'amour et de la tolérence

    passe une belle semaine

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :