• courbe de niveau

    courbe de niveauDécidément, plus les campagnes pour ceci ou contre cela progressent ( dans le sens avancer, pas, évidemment, dans le sens s’élever vers le mieux ) plus le niveau des argumentations atteint des profondeurs abyssales.
    Pour être plus précis, je devrais ajouter les commentaires journaleux ( de tout poil) qui rejoignent les sous sols du domaine de Némo...
    Ces jours -ci, un candidat à la candidature droitière a, selon les pisse-copies, commis le crime de lèse popularité qui le place aux trente-sixième dessous du tréfonds decourbe de niveau l’ignorance, donc du ridicule, cette situation qui, au joyeux temps du roi soleil, détruisait les carrières.
    Il n’a, le misérable, pas été capable d’indiquer à un auditeur malicieux le prix d’un pain au chocolat. Je ne suis pas candidat à quelque poste que ce soit, et j’avoue sans la moindre honte que je ne connais pas non plus le prix de cette viennoiserie.
    courbe de niveauCette anecdote est infime, minuscule au regard des autres énormités pondues en  temps électoral ( c’est à dire pratiquement constamment), mais elle indique la hauteur des préoccupations des organes d’information.
    Ça donne confiance, non ?
    Mais, aussi finalement que néanmoins, cette imbécillité, faribole coquecigrue est en passe, grâce à "l’incident" de faire de la chocolatine la coqueluche des gens.
    Ce qui prouve que malgré tout, quelqu’un profite toujours de la bêtise humaine.

     images :Ni-Dieu-Ni-Maitre.com   ,  black-chocolatines.com;  outamal.blogspot.com


  • Commentaires

    7
    Samedi 29 Octobre 2016 à 09:50

    Coucou Peache, j'ai trouvé un petit pain au chocolat à 15 centimes:

    Bon appétit et bon samedi; bises. smile

      • Samedi 29 Octobre 2016 à 10:31

        beurk ! on dirait un cafard....c'est un petit pain de .... campagne

    6
    Mardi 25 Octobre 2016 à 16:28

    Ce n'est pas l'estimation  donnée par ce candidat  qui est trop basse , c'est le niveau des débats qui engagent l'avenir de notre pays pour cinq ans !

    Bonne soirée.

    5
    Mardi 25 Octobre 2016 à 15:21

    Bonjour peache,

    Normal, ce n'est pas lui qui fait les courses.

    Je ne m'apesantirai pas sur l'interview de M. Bourdin, que je trouve inapproprié. Il est des questions plus vitales pour la nation, dont personne ne s'occupe, tant est grande la besogne à augmenter sa propre gloire et son patrimoine 

    Fi ! De la nation ! Ah ! Les traîtres !

    Ah ! Je me sens mieux ! 

    Bonne après-midi.

    4
    Mardi 25 Octobre 2016 à 08:11

    Bonjour Peache, cette question incongrue a juste le mérite de constater que ce monsieur n'a aucune idée de ce que peut coûter la vie des gens ordinaires. Mais bien que je sache pourquoi on la lui a posée, pour être objectif il aurait fallu poser la même en même temps à chacun des candidats, je suis bien certaine qu'aucun n'aurait su répondre. Ils volent tous tellement plus haut que nos préoccupations de base!

    Bonne journée Peache, bises.

     

      • Mardi 25 Octobre 2016 à 08:50

        Je suis bien d'accord avec toi, c'est ce que je disais dans ton article précédent, je suis toujours à la recherche d'informations réelles et objectives...

      • Mardi 25 Octobre 2016 à 08:32

        je dirais plutôt qu'ils planent ... sur le dos, pour ne pas voir la misère. Mais mon but était de parler des préoccupations des journaleux, qui écrivent n'importe quoi, pour que le populo ait l'impression d'être informé et, surtout, qu'il achète les journaux, puisque la presse perd son rôle d'information pour aller vers la rentabilité à n'importe quel prix...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :