• Commémoration.

    Bon jour !     De Gaulle, quarante ans après son départ pour les chasses éternelles ( j’allais écrire les châsses, mais, si il était aussi bien aimé que  bien haï ,  de là à en faire un saint ..  ) Quarante ans donc après son départ, après avoir participé à la libération de l’Europe , plus ou moins bien décolonisé, nous avoir compris  et avoir un peu changé d’avis enBon jour ! Algérie, puis sans vergogne réclamé la liberté du Québec, voilà qu’il s’est retrouvé pendant un moment dans les actualités de Google, dans la rubrique " Divertissements ", aux côtés de Lady Gaga qui serait chanteuse et de Houelbecque qui est le  nouveau Prix Goncourt .
              Pas longtemps, car on  a vite remis l’article dans la rubrique "A la une".  
              Ouf ! on a frisé le crime de lèse majesté. 
           Cet homme, qui fut indubitablement grand dans tous les sens du terme, a plu,  intéressé, passionné,  a été adulé, détesté, voire haï,  et son souvenir déclenche, tous les ans, aux alentours du 9 novembre, une avalanche d’émissions, films, articles, livres  et commentaires. 
               Et tous les ans, les mêmes sentiments à son égard sont étalés partout. 
        Bon jour !   Et tous les ans, tous ceux qui se réclament, plus ou moins franchement, avec plus au moins de  raison (s ?) ,  de son héritage, de son charisme ou de  son  comportement politique,  se poussent et se bousculent pour paraître  à l’écran ou à la une de la presse écrite.  Ça peut toujours servir …
             Cependant,  quelques uns de ces encenseurs auraient tout intérêt à se jeter dans le premier trou de souris venu si l’homme, par un miraculeux hasard, revenait de l’autre côté du miroir.  
            Je vous parlais tout à l’heure de lèse majesté.  Il en est de plus en plus questions, en nos temps d’incertitude .
            Qui déplait doit quémander un pardon qu’on pourra éventuellement lui accorder, si il est bien gentil, ou se soumettre, voire partir au bout du monde ou dans le placard à balais.
           Avec tous ses défaut et ses qualités, de Gaulle, au moins, ne disait pas "moi je " enBon jour ! permanence et, même si il était froid et distant, il était d’une politesse exquise quand il s’adressait aux gens.
           Il en est quelques uns qui pourraient en prendre de la graine.
        Et, finalement,  la rue, ce point d’achoppement de tous les gouvernements  a, finalement, quand même eu raison de lui.
         On dit que, parfois,  l’Histoire bégaie..


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :