• comédie humaine

    Rassurez-vous, je ne veux pas essayer de faire croire à un plagiat de l’oeuvre inestimable de Monsieur de Balzac .
    Loin de là .
    Ce titre m’a été soufflé par les élucubrations, balivernes et autres coquecigrues qui fleurissent dans les pages de nos journaux, virtuels, ou traditionnels.
    On y peut lire les pérégrinations d’un washingtonien et d un pyongyangais dans une cité état de la mer de chine méridionale, celles d’un racoon grimpeur dans l’ineffable Minesota, et même les minauderies du machin gaullien au sujet des massacres au moyen orient, tout comme  les sempiternels chantiers non terminés avant les épreuves sportives.
    Ou encore les petites phrases pleines ( ou presque ) de sens caché, les changements de noms de pays qui provoquent des acnés juvéniles aux jeunes presque futurs candidats au paradis de l’Europe presque unie.
    Les gentillesses inter états au sujet de ceci, cela ou n’importe quoi y sont longuement décfites et commentées.
    On  peut y lire et même entendre  des gazouillis d’oiseaux qui énervent, fustigent, esbaudissent, ébaubissent ou censurent suivant qu' on soit l’oiseleur ou «l’oiselé»
    (1). 
    Y sont décrites les joyeuses distractions d’employés du supposé plus puissant pays du monde, qui recollent les papiers déchirés par leur grand sachem au cours de crises de «moijesuisleplusmeilleur» .
    Il serait loisible d’allonger indéfiniment cette liste de saugrenuteries, ce qui permettrait peut-être de commencer à penser que nous vivons une époque formidable.........Non ? Ah bon ! J' aurais cru....

    __________________________

    (1) celui qui écoute ( ... entend....) le gazouillis . oui je sais, mais, hein? bon !


  • Commentaires

    7
    Vendredi 15 Juin à 16:57

    Objection votre honneur ou sainteté...c'est selon.

    Nous vivons dans une époque formidable Emprunté du latin formidabilis, « redoutable », lui-même dérivé de formido, « épouvantail, peur, effroi », 

    formidable qualifiait à l'origine uniquement ce qui inspire une grande crainte.

    oui je sais..j'ai acheté un dico Latin/Crétin...c'est bien pour moi..au royaume des Crétins les Lapins sont Roi....)Il faudrait procéder ainsi : prévoir le pire comme çà t'es jamais déçu.

      • Samedi 16 Juin à 06:53

        Pour ma part, et pour les quatre ou cinq prochaines semaines d'années, je voudrais bien  qu''ils disent "j'ai un père remarquable....

      • Samedi 16 Juin à 06:21

        Il est de coutume que le dilemme soit cruel si on s'en tient aux dires de ceux qui sont confrontés à ce genre de situation......Dans la cas présent être ou ne pas être du coté du coté de 'info à gogo.... telle est la question ;

        Encore faudrait il que cette info vienne tournebouler une tête bien faite et solidement plantée sur des épales qui en ont vu d'autres.

        Monter au pinacle les conneries monumentales ou de fadaises platitudes de ceux qui, quand ils toussent « la planète s'enrhume » est bien journalistique. Il faut faire de l'audience à tous prix et à tout prendre, je préfère délaisser ce genre de médiatisation.

        C'est un mal nécessaire qui nous permets de ranger (comme les paires de godasses éculées )les rapporteurs de ces remarquables faits et gestes......

        Cette image de l’auberge vient conforter l'idée que je me fais de ce monde. Elle est hispanique, nous donnant l'occasion de consommer que ce que nous apportons

        A voir les mines ébaubies des ahuris qui se trémoussent en reluquant les ''télé réalités'' et les réalités que les télé nous abreuvent ...jusque dans nos micro-sillons la planète info a encore de beaux jours devant elle. Il est l'heure mon seigneur...de faire le choix....pour que nos enfants puissent affirmer «  j'avais un père ou un grand père remarquable.

         

      • Samedi 16 Juin à 04:36

        Votre objection, mon cher témoin des élucubrations du monde est éventuellement recevable ou non.
        En effet selon qu' on considère le mot formidable dans son sens latin originel,( terrifiant ) ou si on tient compte de l'évolution du sens du mot, devenu "qui sort de l'ordinaire par sa puissance ou sa taille" en conséquence inéluctable des changements linguistiques issus de la politique, du  commerce , pratique ou autres , on arrive à une alternative qu'on pourrait audacieusement qualifier de "dilemnique", tant les sens du même mot sont opposés.
        Dans un sens actuellement utilisé,  formidable signifie remarquable.
        Selon donc que le Président aura fait ses humanités en latin ou s'il les a vécues après 1902, notre vie pourra être terrifiante ou remarquable.
        Mais, comme ce qui est formidable est forcément remarquable, et qu'une objection peut être un argument ou un obstacle, on n'est pas sortis de l'auberge !
        D'autant pus qu'une auberge peut être un lieu ou on se restaure et loge pour une somme modique ou un hôtel de classe élevée......,

    6
    Jeudi 14 Juin à 09:41

    Tout est dans la communicatuon et les braves gens adorent.Aurais tu vu De Gaulle répeter ses discours devant les caméras.....?

    Il faut faire le tri.

    Bonne journée.

    5
    Jeudi 14 Juin à 08:45

    Comédie humaine est le bon mot, sur le sujet il y a rien d'autre à ajouter, mais ce qui amuse et fait rire certains en fait souffrir et pleurer de millions d'autres, derrière la comédie se cache une grande tragédie

    Amicalement

    Claude

    4
    Jeudi 14 Juin à 08:43

    Nous sommes en plein dedans en ce moment, peut-être plus que jamais. Et dire qu'il y en a qui s'y laissent prendre à cette comédie!

    Kisetoj Peache.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :