• combat, lutte, guéguerre

    combat, lute, guéguerreBigre.
    Je ne sais plus si je vis ou si je rêve.
    Ou plutôt si je cauchemarde.
    Partout des gens supposés être sensés se disputent, s'injurient, se battent depuis si longtemps qu'ils ont oublié le motif de la discorde.
    Des clans se sont formés ou chacune et chacun apporte sa contribution en idées de réformes, en réclamations, en intercompréhensions, ses explications, ses entêtements, et, et c'est bien là le pire, ses désespoirs.
    De dialogues de sourds en brutalités plus ou moins consciemment prévues, l'ambiance est détestable. Ceux qui manifestent se sont persuadés d'être au pinacle de la raison, la presse affirme que ceux qui ne manifestent pas sont d'accord, et le prouve en montrant un ou deux aspirants voyageurs qui le proclament après avoir déclaré qu'ils n'appréciaient pas du tout de passer 3 ou 4 fois plus de temps dans les transports, quand ils trouvent un moyen de locomotion.
    Ceux qui, par leur proposition de réformes sont accusés d'être à l'origine du marasme se plaignent de n'être pas compris.
    Les hypothèses des conséquences de ladite réforme sont de plus en plus alarmistes, voire apocalyptiques. On entend tout et son contraire.
    Des gens qui étaient totalement anonymes accèdent pour quelques heures au vedettariat, et, y ayant priscombat, lute, guéguerre goût, essaient d'y revenir.
    D'autres, qui étaient un peu connus font le plus de bruit possible, ce qui, allez savoir, pourrait renforcer leur popularité.
    Les journaux, les radios, les télévisions nous disent tous les jours que des centaines de milliers d'enfants crèvent de faim, que des millions de gens n'ont même pas d'eau que d'autres millions, ou les mêmes, sont victimes de tyranneaux, que des milliers de femmes sont chaque jour brutalisées, battues, violées, et qu'en dehors d'une indignation de bon aloi, les états, les gens ne font pas grand chose.
    Pourtant, nombreux sont ceux qui essaient, qui aident, qui sauvent. Ces mots de Bertolt Brecht devraient, à mon sens, être plus connus et, éventuellement, essayes : celui qui combat peut perdre , celui qui ne combat pas a déjà perdu....dans tous les sens des mots

    images ; dessinsdeficvuabloga.com,  Paris premièr,


  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Janvier à 16:49

    On est dans un pays de contestation permanente, quand j'entends que certains économisent pour faire grève j'hallucine.....

    Bonne soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :