• chariva (che) ri(es)

    charivariNotre bonne vieille Gaule vit, finalement , assez bien.
    Bien sûr d’aucuns estiment qu’elle va plutôt assez mal , selon qu’ils soient de dextre modérée, centrale ou extrême, de senestre rougeoyante ou rosissante, voire d’un centre senextre ou dexnestre, tant il est vrai qu’entre Pouliquen, Ouayaguette, Cayenne, Raiatea et Rheinbischofsheim il est malaisé de trouver quatre personnes du même avis sur n’importe quel sujet.
    Au rythme effréné des fâcheries en tous genres , des petits pets de lapin auxquels on donne des dimensions astrales, des sous qui manquent et des économies indispensables, mais bien sûr de préférence chez les autres , tous se régalent de ragots, élucubrations et autres coquecigrues.
    Ces billevesées , bases incontournables d’articles et d’émissions scandaligènes, fournissent un régal aux moutons affamés de glauque et aux loups hurleurs en bandes.
    Partout, tout le temps, des experts en tout et souvent en n’importe quoi, décortiquent tant bien que mal divers incidents pour avoir l’air au courant.
    charivariDes politiciens de tout poil et de tous horizons et d’oppositions diverses et variées nous démontrent qu’ils détiennent les solutions à tous les problèmes.
    Ils clament que les hommes en place sont des incapables, des ignorants, voire des malfaisants acharnés à détruire . Et qu’on va voir ce qu’on va voir quand ils auront le pouvoir, dont on les a - bien sûr sournoisement - spoliés.
    Avec une grandiloquence logorrhéique , chacune et chacun essaie de détruire tous les autres, puisqu'ilscharivari sont évidemment les seuls a avoir raison et a être aptes à remplacer - avantageusement- les gens en place, et sauver la patrie grâce à leur méthode infaillible.
    Toutes ces agitations de cour de petite classe de maternelle réjouissent les autres gouvernements et pays , chez qui les choses se passent exactement de la même manière.
    Et après, on s'étonne que les Dieux originels manifestent leur agacement en réchauffant le climat ... Comme disait mon Père, en termes plus crus, il y a des coups de pied au postérieur qui se perdent...

    Nota: vous avez bien sûr remarqué quelques néologismes de mon cru, peut-être pas très académiques, mais en tous cas pas aussi saugrenus que les grands-bretonnismes qui polluent notre  langue, ni plus ridicules que les rodomontades qui agitent le monde politicien.

    images : planet-puzzles.com ;  communiquisme.over-blog.comcmbv.club.com


  • Commentaires

    3
    Dimanche 23 Juillet à 07:01

    Plus les politiques prétendent avoir des solutions et plus le pays va mal; à chaque élection on se berce d'illusions et rien ne change, on est en train de s'apercevoir que même au sein de l'Europe certains pais tombent dans le totalitarisme

    Amicalement

    Claude

    2
    Samedi 22 Juillet à 10:09

    Ta vignette sur la politique honnête m'a beaucoup amusé d'autant que malheureusement elle reflète une grande réalité.

    Il faut donc être vigilant et ne pas croire à toutes les bonnes paroles que les médias nous débitent !

    Bonne journée.

      • Samedi 22 Juillet à 11:07

        les illusions devraient choir, avec la vigilance....
        Bon dimanche

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :