• chaque jour

    Donna, depuis plusieurs jours, rode autour de nos isles. Ce matin, elle a embrumé nos horizons et ses larmes ont transformé la pelouse en piscine.
    On distingue à peine les collines, en face, sur l’autre rive de la Baie.
    Les palmes des cocotiers dansent un ballet infernal, et la mer , d’un rouge sombre coléreux, essaie sans succès d’avaler toutes les isles.
    La pluie joue sur les tôles du toit un assourdissant tambourinage. Les chats, soigneusement roulés en boule bien à l’abri sous la table, font semblant d’être indifférents au vacarme.
    Les hommes, eux, attendent plus ou moins sereinement la fin de la colère des Dieux, qui, mi amusés mi curieux , leur mijotent de nouvelles épreuves, pour leur faire mériter le Paradis, Eden, Walhalla , Dar es Salam ou Nirvana ou quelque nom qu’ils lui donnent.
    Quand je suis arrivé à la porte, j’ai vu Danielle qui disposait des pommes de terre sur un plateau, soigneusement, méticuleusement, en reculant de temps à autre sa tête pour avoir une meilleure vue de son travail, en rectifier l’ordonnancement, l’harmonie même .
    Pourtant, elle prépare seulement notre repas, comme elle le fait chaque jour.
    Et comme toujours, j’ai l’impression d’assister à l’accomplissement d’un chef d’oeuvre.
    Non, le mot n’est pas trop fort .
    Comme chacune de ses productions, qu’elles soient culinaires, couturières, jardinières , ménagères ou dans tout autre domaine.
    Et chacune d’elles est un bijou.
    Depuis bientôt huit semaines d’années, chaque jour ou presque, cet éblouissement se reproduit .
    Et toutes les Donna, Erika, Cook et tous les autres bouleverseurs de vies n’y pourront rien. Définitivement.

    images : sturff.co.nmeilleurduchef.com


  • Commentaires

    3
    Jeudi 11 Mai à 12:03

    Ces phénomènes météorologiques sont fréquents à certaines périodes de l'année.L'information des habitants est donc capitale pour qu'ils puissent prendre certaines précautions et faire en sorte que l'on déplore le moins possible de pertes humaines;

    Bonne soirée

    2
    Jeudi 11 Mai à 08:52

    Les endroits les plus paradisiaques sont toujours situés dans des zones de conflits entre les différentes masses d'air et de temps en temps ces endroits se trouvent sur le passage d'une tornade, tempête ou autre cyclone, nul endroit ne connait pas quelques inconvénients qui ne viennent contrecarrer ces avantages

    Amicalement

    Claude

    1
    Mercredi 10 Mai à 10:31

    C'est l'inconvénient d'habiter trop près du paradis, de temps en temps les dieux sont en colère! Ce qui t'aura permis, faute de pouvoir errer à l'extérieur, de contempler ta moitié dans ses oeuvres et d'apprécier ton bonheur.

    Kisetoj mon cher Peache des isles.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :