• changement de vitesse

    changement de vitesseEn septembre dernier, je vous avais parlé de ces petits farceurs de neutrinos, qui, sans la moindre permission, avaient pulvérisé la vitesse de la lumière.
    Enfin, pulvérisé, dans le langage des chercheurs, savants mathématiciens et autres investigateurs scientifiques, ça équivaut à 60 milliardièmes de seconde de moins pour parcourir 700 et quelques kilomètres.
    Une paille!
    Et toute l'intelligenzia scientifique s'en est émue, voyant déjà toutes les belles théories relatives à tout s'effondrer, entraînant le malheur, le marasme industriel, la consomption commerciale, la fin de l'UMP, du PS, du FN, du FdG, de tous ces sigles qui se prennent pour les étendards deschangement de vitesse changement de vitesselumières de la République. La fin des phares, des feux verts, des oranges, des rouges et des radars fixes, mobiles ou autoportés, la fin des amendes pour excès de vitesse, évidemment contestées, puisqu'il n'y aurait plus de confiance dans les appareils de mesure.
    Du coup, chômage mondial, puisqu'il ne serait plus rentable de délocaliser pour gagner de temps donc de l'argent. La fin du monde.
    Et, pire encore, plus moyen d'afficher dans un cadre, dans votre salon, le PV pour vitesse excessive de votre tracteur agricole pris en flagrant délit sur le périphérique.
    Mais, quand même, quelques savants (ceux qui, bien sûr n'étaient pas dans l'équipe arrivée à cette pharamineuse conclusion), ont à nouveau vérifié, revérifié, rerevérifié, et ont, eux, déclaré avec éclat que la lumière est toujours le plus rapide moyen pour un neutrino de se rendre de Genève au Gran Sasso, soit plus ou moins 730 km, ce qui lui facilite bien la vie, c'est sûr.
    Donc que rien n'a peut-être changé, et ne changera peut-être pas .
    Enfin, en fait on ne sait pas trop, mais on a consommé les budgets de quelques dizaines d'écoles, cantines ou autres maisons de retraites.
    changement de vitesseBien sûr, la science est indispensable pour permettre à quelques uns de se prendre pour Dieu, et quand même, parfois, améliorer les moyens d'extermination de nos semblables. Bien sûr, il faut chercher, pour trouver de quoi améliorer l'ordinaire .
    Mais, sincèrement, le monde a vécu depuis quelques milliards d'années avec une lumière que
     l'on croyait naviguer à  299 792 458 mètre par seconde, ou à peu près, selon qu'elle se déplace dans l'air dans l'eau ou dans le vide. Alors vous pensez vraiment que quelques dizaines de milliardièmes de secondes auraient changé quelque chose aux divers exploits de noschangement de vitesse prédecesseurs et bien entendu aux nôtres?
    Tous ces bricoleurs presque géniaux ont confirmé ce que ce cher Albert Einstein, vrai génie lui, qui disait " la théorie c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi."
    Le chercheur qui n'a pas trouvé, croyait avoir réalisé l'affaire du millénaire et se voyait déjà décoré, riche et Prix Nobel, et avoir son nom en lettres de feu au changement de vitessefronton de tous les Panthéons. Ce qui est en fait le rève secret de tous ceux qui cherchent. Il a fait des jaloux, et finalement bien déçu, et a démissionné. 
    A mon avis, il eu tort, car il n'est ni le premier ni le dernier à s'être trompé, et ses petits copains, qui rigolent derrière son dos, feraient bien d'être un peu plus discrets, car, finalement, ils ne sont pas plus malins. 
    Et que, jusqu'à preuve du contraire, ils sont toujours au stade de chercheurs, et pas encore à celui de trouveurs. 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :