• cha sert pas à grand chose...

    cha sert pas à grand chose...Lequel ( laquelle aussi, parité oblige ) d'entre nous ne s'est pas adressé à son chat, son chien, ou à son pattes jaunes(*) en lui parlant comme à un humain ?
    Le(la)quel(le) n'a pas prêté à son animal des intentions, des compréhensions qu'il(elle) aurait eues en réaction à ces mêmes propos ?
    Et qui n'a pas été un tantinet surpris de constater que ledit animal réagissait comme un animal et non pas comme un humain ?
    Prenons, par exemple, le cas de Patton, chat dormomangeur au nom de guerriercha sert pas à grand chose... blindé et de Rantanplan, chat roux baladeur, mais un peu moins dormant, en raison du fait qu'il possède toujours ces attributs qui permettent la reproduction de sa féline race.
    Régulièrement, à l'aube de toute nouvelle journée, dès que la porte de la cuisine est ouverte, ils se précipitent, sans dire bonjour, sur la généreuse portion de croquettes que la maîtresse de maison leur a attribuée.
    Et toute la journée, à chaque simple évocation de mouvement de ladite maîtresse de maison vers la cuisine, Patton, malgré son ventre de sénateur de la défunte 3ème République , abandonne précipitamment le coussin sur lequel il digère et la poursuit, au cas où quelque chose serait susceptible d'être avalé.
    cha sert pas à grand chose...Rantanplan, très occupé par ses affaires de... coeur ne rejoint son compère que quand, par hasard, ses pérégrinations l'amènent dans les parages.
    Et à chacun de ces déplacements, ils sont traités de voraces, de perpétuels affamés, d'estomacs ambulants et de toute cette sorte de qualificatifs relatifs à leur insatiable appêtit.
    Parfois, entre deux bouchées, ils jettent un regard furtif vers leur nourricière, interprété comme une réclamation de rabiot, et qui, évidemment, entraîne un refus catégorique, qui deviendra complicité au premier miaulement que l'on croira affamé.
    Et sans bien entendu manifester la plus petite émotion, ils se replongent dans lescha sert pas à grand chose... délices d'un interminable repas.
    Quand ils sont provisoirement rassasiés, ils vont se recoucher, et, affichant le plus profond mépris de tout ce qui n'est ni félin ni nourriture, ils massent en rond leur couche, s'étendent, baillent, s'endorment et rèvent, c'est sûr, de manger.

    __________________________

     (*) pattes jaunes : nom imagé local du merle des Moluques, qui ne vit jamais loin des hommes, et est tout aussi affamé et vorace que les chats, bien qu'il les évite soigneusement, pour ne pas finir en casse-croûte. Je vous avais, ici-même, entretenus de l'un d'entr'eux, Antoine, il y a quelques temps (le 18/02/2010 ).

     photos :ishtartare.canalblog.com; chatsperdus.wordpress.com; chatspitres.blogspot.com;lespachas.com


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Mars 2014 à 08:34

    Nous n'avons pas le même rythme de vie et ne pouvons comparer, le chat dort presque 20 heures par jour et fait plusieurs repas légers dans sa journée

    amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :