• Célibat des prêtres

          On en parle beaucoup, ces temps ci , des problèmes de l'Eglise, de la pédophilie qui pourrait être combattue par le mariage des prêtres. Je doute, pour ma part, fortement que le mariage soit une panacée contre ces déviances.
         Quant au célibat des prêtres, finalement, si je me souviens bien de mes lointaines études
     c'est Bon jour !tout simplement une affaire de gros sous, puisque les charges de prêtres s'achetaient jusqu'au 12ème siècle auprès de l'évêque. Si le curé ou l'évêque était marié, ses enfants héritaient de cette charge et des biens qui en découlaient et étaient .... disons substantiels .  
         Par conséquent l'Eglise, donc le pape, perdait ces biens. Le mariage des prêtres et évêques fut donc interdit et leurs enfants déclarés bâtards, donc sans droit d'héritage.  Il n'y a pas de petit bénéfice...
          Par ailleurs, autre monumentale hypocrisie, si il était devenu interdit aux prêtres de se marier, ils n'étaient - et ne sont toujours pas, apparemment -  tenus à la chasteté.          D'où  l'existence de bâtards, qui ne semblaient pas trop gêner l'église, puisque ne pouvant hériter des biens de leurs père....
         Et si, ici ou là,  quelqu'un se lève en réclamant le retour aux valeurs du Christ, c'est à dire pauvreté, humilité  et toute cette sorte de choses oubliées depuis longtemps par les princes de l'Eglise,  on le déclare hérétique, on le brûle  et on confisque tout ce qu'il peut posséder. Inutile de vous rappeler la croisade des Albigeois.
        Quand on pense que Jésus a chassé les marchands du Temple, on se demande ce qu'il attend pour venir faire un peu de ménage.                                     Bon jour !
          D’autant plus que les prêtres coptes, maronites ou orthodoxes,
    qui ne sont apparemment pas moins chrétiens que les catholiques,
    ont droit au mariage.
         Mais les desseins du Seigneur sont impénétrables, et ceux
    qui pourraient éventuellement les traduire n'en ont manifestement
    pas la moindre envie.
          On va rire, le jour de la Parousie. 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    peache Profil de peache
    Samedi 17 Avril 2010 à 23:20
    Les mots sont mal appréciés quand ils sont dits avec l'intention de  nuire. Il n'en est évidemment pas question ici. Et ce n'est pas en supprimant les termes relatifs aux enfants illégitimes et aux blonds vénitiens que les choses changeront. Si on veut battre un ennemi, il faut l'affronter. Avoir souffert est une chose, s'en souvenir en est une autre. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts. 
    6
    Samedi 17 Avril 2010 à 14:58
    les personnes ici qualifiées qui le sont savent ou ont su, quelle souffrance peut représenter cette appelation, l'utilisation de cette dernière fusse-t-elle employée pour fustiger l' église qui pour l' heure , à mon sens , n' a pas besoin que l' en en rajoute, aurait pu, par l 'auteur de la rubrique être sous-entendue, chacun comprend la subtilité, d'autres n' apprécient pas la crudité.

    Il en va de même pour les blonds vénitiens, dans une moindre mesure, enfin , je crois.
    5
    Vendredi 16 Avril 2010 à 18:34
    Avant tout autre chose merci d'avoir posé le pied chez la centenaire :)
    Un sujet chez le pape ou les papous qui devenant papas sans être époux  suscite des discussions qui parfois ne sont pas claires du tout ! Le mot bâtard est évident qu'il puisse "choquer" de notre temps (enfin du mien" l'insulte était suprême ! Mais pourtant il est usité ....Dans la cour des"d'jeunes "de banlieues aussi ! Deviendraient-ils moyennageux  sans le savoir ? 
    Néanmoins votre article distille des commentaires et c'est bien ^^:)
    Je reviendrais  lire un peu plus longuement lire vos chroniques un peu plus tard , la centenaire va se balader  
    A bientôt ...  
    4
    Vendredi 16 Avril 2010 à 17:16
    ce n ' est qu'une question de sensibilité personnelle.bises à vs deux
    3
    Tictee
    Vendredi 16 Avril 2010 à 15:07
    Ben si "enfants illégitmes" est plus apprécié que bâtards, moi je comprends plus rien!
    2
    peache Profil de peache
    Vendredi 16 Avril 2010 à 11:00
    Je m'en tiens à la terminologie des temps. Au 12ème siècle, on disait bâtards. Et c'est intentionnellement utilisé ici, car c'est dans l'esprit péjoratif que l' Eglise utilise ce vocable. Ĉu ne ?
    1
    Vendredi 16 Avril 2010 à 10:55
    Correct à la nuance prêt est que certain mot peuvent être mal appréciés, pourquoi pas "enfants illégitimes"?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :