• Campagne, quand tu nous tiens!

    Bon jour !     Après avoir été membre éminent de la France d'en bas, émanation improbable du prolétariat des années 30, le français que, pour la facilité de lecture nous nommerons M. Lambda, est désigné, avec ses voisins, voisines et contemporains , sous la formule lapidaire " les français " par une presseBon jour ! dont les origines sont forcément étrangères, (pour les hellénistes : métèques ou barbares), puisque ne se comprenant apparemment pas dans la masse des citoyens de la vieille Gaule.
         M.Lambda, donc passe par le stade de racaille, pauv'con, populace, masse populaire avant, périodiquement, de devenir électeur potentiel, prospect, partisan, soutien, puis membre éventuel de l'un ou l'autre des partis en lice.
         Puis, la date fatidique du scrutin universel approchant M. Lambda est courtisé, sondé, répertorié, classé , voire parfois éventuellement (localement, quand l'issue de l'affaire est incertaine ..) choyé au delà de ses propres espérances.
    Bon jour !     Dans les discours cajoleurs et convaincus, sinon convaincants, des divers candidats, il devient membre désigné, et à part entière, bien sûr, des 
    "  français-qui-ne-sont-pas des-imbéciles ",  des " français-qui-voient-clair " des français-qui, que et même, allez savoir, pour qui etc." 
         Dans les dernier jours il devient ami, puis cher ami, et enfin à la veilleBon jour ! de l'opération, très cher ami, voire les jour de lyrisme, très cher concitoyen.  Dans les temps suivent les résultats, quelques uns essaient de se souvenir si il n'y aurait pas eu comme ne sorte d'hésitation après les trois premières lettres du joli mot de concitoyen...
        Les yeux embués d'empathie populaire ( que les adversaires des pêcheurs de voix, éminents pêcheurs eux-mêmes, nomment hypocrisie), et l'amour fraternel suant de leurs paroles sont si émouvants que celui qui s'abstient éprouve pendant quelques secondes un remords lancinant qui, heureusement, ne dure pas plus longtemps que les promesses si généreusement dispensées.
           Et, le jour J venu, M Lambda est à nouveau sondé-sorti-des-urnes, afin de rassurer ceux, parmi " les français " d'en haut qui se morfondent d'inquiétude, quant à l'issue de l'affaire.
             Ils ont tort, d'ailleurs de s'inquiéter.   
          Il suffit d'avoir assisté à  une soirée électorale à la télévision  pour savoir que tout le monde a gagné. 

        


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :