• Burqa, niqab, hidjab et les autres.

          En juin dernier je vous avais déjà parlé de cette burqa. Je vous avais dit ce que j'en pensais. Aujourd'hui, voici un autre aspect de mon  regard  sur le  problème.
    Prendre position  pour ou contre ces accessoires vestimentaires est devenu, ces derniers temps une presque incontournable obligation, bien que presque et obligatoire ne soient pas très compatibles, presque oxymorien, si j’ose ( j’ose ), ce qui rend mon propos presque clair.
    A mon avis, il en est de ces voiles comme des soutanes, cornettes, barrettes, tiares et autres mitres  chrétiennes. Ce sont des signes extérieurs de religiosité, parés pour les uns de toutes les vertus, pour les autres de tous les vices. La chrétienté a prodigieusement réduit l’usage et les dimensions de ces vêtements, tandis que des musulmans tentent d’en généraliser l’usage, non seulement en pays mahométans mais aussi dans le monde entier.
    L’islam est  né au moment de l’Hégire, dans la première moitié du 7 ème siècle  de l’ère chrétienne, ce qui fait qu’il se trouve actuellement dans son 14 ème siècle d'existence. Si on veut bien se souvenir de ce qu’était la religion chrétienne vers les années 1300,  cette église dont parlait Dante Allighieri, dans sa Divine  Comédie : 

    ( L'esprit suivant, cédant Rome au Pasteur
    par son bon vouloir qui porta mauvais fruit,
    avec nos lois se fit grec et moi grecque:
    or connaît-il que le mal engendré
    par son bien faire à lui-même ne nuit,
    encore que détruit en soi le monde. )

    et si on se rappelle les croisades, on s’aperçoit  aisément  que nos anciens n’avaient rien à revendre en ce qui concerne l’intégrisme reproché à certains musulmans d’aujourd’hui. Bien sûr, maintenant comme jadis ( ou naguère, finalement ) il y a des gens qui considèrent que les autres ont le droit de prier comme ils veulent. Et, heureusement, ils sont les plus nombreux.
    Seulement voilà. Le passé est passé et le présent est là. Notre façon de voir les choses de la vie a changé, je devrais plutôt écrire évolué, et  nos compagnes sont presque , maintenant  nos égales. Ce fut long, difficile, et les imbéciles ségrégations - le mot n’est pas trop fort - faites aux femmes sont enfin en voie de disparition. Il n’en est pas de même partout sur notre terre insensée.
    Les mœurs talibanes ne sont pas les nôtres, et, quoi que puissent en dire les philosophistes  du dimanche, nous ne comprenons pas plus leurs mentalités qu’ils ne comprennent les nôtres, et - toujours à mon avis - ce n’est pas en créant une diaspora de la burqa ou en guerroyant chez ceux qui en exigent le port que  viendra le temps de l’entente universelle.
    Des femmes  ( bizarrement, il n’existe pas de féminin à grand homme, dans notre langue, et pourtant …)  des femmes donc,  de toutes religions, de toutes opinions , de toutes nationalités ont, avec esprit, force,  conviction et générosité donné leur avis., et lutté pour que cessent ces ignominies . Madame Badinter, par exemple, pour ne citer qu’elle.
    Je ne connais pas la solution, je sais seulement que tous les dieux devraient avoir eu pour but de créer l’égalité, et avoir l’idée de donner un parcelle de bon sens à tous les hommes.
    Mais en ont-ils envie ?

    Nota : Je n'ai pas voulu parler ici du port des voiles par des femmes  musulmanes en nos pays européens, ni de l'obligation qui en est  faite aux femmes, même non musulmanes, dans certains pays musulmans. Mais c'est évidemment aussi un problème extrêmement important pour la paix civile.



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    13
    Samedi 20 Décembre 2014 à 10:45

    Vive la burqua !!!!

     

    http://assets.nydailynews.com/polopoly_fs/1.189488.1314064020!/img/httpImage/image.jpg_gen/derivatives/landscape_635/alg-niqab-burka02-jpg.jpg

    12
    peache Profil de peache
    Jeudi 18 Février 2010 à 23:42

    Youpi, j'en ai encore,
    moi !

    11
    hem
    Mercredi 17 Février 2010 à 16:23
    eh bien !! belle réponse !!!  et jolie expression  !!!
    10
    Mayaa
    Mercredi 17 Février 2010 à 14:13
    Je te fais ma réponse de quand j'ai plus d'arguments ......
    9
    peache Profil de peache
    Lundi 15 Février 2010 à 21:48
    AH ! Parce qu'il y a une différence ? 
    8
    Mayaa
    Lundi 15 Février 2010 à 16:57
    Ben faut croire que je suis une grande naïve, parce que la séduction-domination sans aucun sentiment amoureux, pour moi, c'est tout sauf de la séduction, c'est juste de la manipulation... :-s
    7
    peache Profil de peache
    Jeudi 11 Février 2010 à 13:05
    Charme ? Séduction?  Le charme est naturel, et ressort de l'inné. La séduction sous entend une sorte de calcul ( usage de ce que tu nommes artifices ). Mais la séduction existe aussi, et peut-être surtout,  entre hommes, et entre femmes, sans arrière pensée  amoureuse, mais avec des intentions de  domination.
    Car quel meilleur esclave y at-il que le ( ou la) séduit(e)?
    6
    Mayaa
    Jeudi 11 Février 2010 à 10:38
    Cela dépend de ce que tu nommes "séduction"... Et cela dépend des femmes. Et aussi des hommes à qui cette séduction s'édresse, probablement.

    Effectivement, il y a une séduction active de certaines femmes, qu'elle soit intéressée, dans le but de manipuler et d'obtenir des avantages, ou qu'elle soit simplement culturelle : une femme, ça se maquille, ça porte des talons et des jupes, et ça fait des petites mines et des manières...

    Mais il y a aussi je crois un autre genre de séduction qui est beaucoup plus inconscient, peut-être tout simplement le "charme"... ce qui fait que tel homme perçoit ce que telle femme envoie inconsciemment. Tous les hommes ne sont pas sensibles au charme qui émane de toutes les femmes...

    Sinon, comment expliquer que des femmes qui sont aux antipodes des artifices attendrissent et séduisent parfois...
    5
    peache Profil de peache
    Lundi 1er Février 2010 à 22:05
    La séduction serait donc inconsciente, selon toi ?
    4
    Mayaa
    Lundi 1er Février 2010 à 15:17
    "... es-tu bien sûre que la femme n'est pas responsable des désirs qu'elle attise ? ..."

    Et toi, es-tu sûr de vouloir dire LA femme ou CERTAINES femmes ? Il est vrai que certaines femmes usent de leur pouvoir de séduction pour manipuler LES hommes... pardon... CERTAINS hommes .... Mais est-ce vraiment conscient ou n'est-ce que le résultat de l'éducation donnée par CERTAINES mères ? Vaste débat qui dépasse le cadre de ta note ... :))
    3
    hem
    Samedi 30 Janvier 2010 à 22:27
    cette fameuse burqa  n'existe que depuis une vingtaine d'années  sans aucun fondement coranique

    quant aux autres niqab, hijab ou tchador ce n'est pas une obligation religieuse mais la plupart les considère comme une prescription religieuse liée au respect à Dieu !

    pour les musulmans modérés (et ils sont nettement plus nombreux qu'on ne le croit ) c'est un conseil et non un ordre : des versets du coran abordent ce thème, en particulier les sourates 24 et 33

    quant à ton analyse en référence au moyen âge  de l'Islam ! je suis entièrement d'accord avec toi !  j'évoque souvent ce fait lors de discussions sur les religions avec des amis et ce depuis plusieurs années

    et quant à l'évolution de l'égalité homme / femme  tu as raison de souliger
      " presque "    car on en est encore assez loin  (salaires, promotions professionnelles, représentation dans les sphères politiques et.........  prétrise )

    2
    peache Profil de peache
    Samedi 30 Janvier 2010 à 03:19
    Tu trouves qu'en Europe l'église et les états sont séparés? Pourquoi, alors, le Conseil d l'Europe se réclame-t-il de sa tradition chrétienne? Pourquoi notre président est-il si fier d'être chanoine de Latran ? Bien sûr que la burqa est une manière de cacher le corps de la femme. Bien sûr que les intentions de ceux ( et celles, hélas ) qui réclament ce carcan ne sont pas claires, voire franchement malsaines. Mais il n'est pas réclamé par tous les musulmans, et faire une généralité en disant " LES hommes musulmans peuvent penser... " est aussi dangereux, en stigmatisant un ensmble pour l'ilmbécillité de quelques uns ( unes... ) Toutes les religions monothéistes ont, franchement ou non, accusé la femme de d'être à l'origine de tous les maux. Je comprends bien ta réaction, je partage tout à fait ton avis, avec les quelques nuances que je viens de te dire. En juin, j'avais donné un autre angle de vue à ce sujet. Bon congé de fin de semaine, butine en paix, ton combat est bonne voie. Il faudrait qu'il soit ausssi en bonne voix, pour être encore mieux entendu ! Mais pour finir sur une autre note, es-tu bien sûre que la femme n'est pas responsable des désirs qu'elle attise ?
    1
    Mayaa
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 15:25
    Juste deux constatations :

    En Europe, l'église et l'état sont séparés, et la religion n'est pas affaire d'état. Ce qui n'est pas le cas des pays musulmans (En Américanie non plus, mais c'est une autre histoire).

    Et autant qu'un signe extérieur de religion, la burqa est une manière de cacher le corps de la femme, de le nier hors de la sphère privée. Elle est supposée protéger la femme. L'effet pervers, c'est que a contrario les hommes musulmans peuvent penser que la femme qui ne la porte pas ne cherche pas à se protéger, donc par extension très subjective cherche à être agressée et le mérite. Elle est dangereuse car elle dédouane les mâles de leurs pulsions sexuelles. La cause en est que la femme est jugée responsable des désirs qu'elle attise chez les hommes, alors que chacun, homme ou femme devrait, à mon sens, maîtriser ses propres instincts quels qu'ils soient.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :