• Bouclier fiscal. Egide, ou Pavois?

        Bon jour ! Depuis quelques temps, on nous rebat les oreilles avec ce damné bouclier fiscal, instrument de ségrégation pour les uns, protection des entreprises pour quelques autres, et décision définitivement intangible  voire comminatoire pour qui vous savez.
        Comme on peut supposer que chacun le sait, ce bouclier fiscal  est sensé retenir au sein de notre hexagone les sous de quelques uns , afin que lesdits quelques  uns en fassent profiter la multitude.
        Il fut mis en son état actuel en 2007, année bénéfique s’il en fut pour notre république. Il fut donc, dans l’esprit de son aménageur, une bonne chose pour nousBon jour ! autres, gens d’en bas, si friands que nous sommes des euros et autres piécettes aussi peu sonnantes que trébuchantes  dans les abysses insondables de nos porte-monnaie .
         Excellente idée, pensèrent quelques uns .
         Seulement voilà.
       Selon le Figaro, qu’on ne peut pas taxer de gauchisme excessif, quand , en 2007 cet égide plafonnait à 60% des revenus, 719 contribuables aussi  incrédules que fortunés
    ont quitté la Gaule moderne pour des terres plus fiscalement accueillantes. Tandis que 821 ont pris la poudre d’escampette en 2008 . soit une bonne centaine de plus depuis que la protection est passée à 50%.
        Quelques mauvaises langues ont prétendu que ce bouclier laissait passer les flèches.
      Il faut quand même préciser, pour être honnête,  qu'en 2007, 246 évadés sont revenus, ce qui ramène le nombre de disparus à 473, et qu’en 2008, 312 sont revenus, dégraissant les effectifs de fuyards et les ramenant à 509, ce qui fait quand même en tout, pour ces deux années, 989 coffres-forts en vadrouille, et par conséquent une sérieuse perte de rentrées fiscales pour les caisses chroniquement vides  de notre état bien aimé.
       Mais, pendant tout ce temps, on a parlé, on parle et, forcément, on reparlera du grand initiateur.
    Bon jour !   Ce qui fait que finalement, le bouclier fiscal est passé de l’étatBon jour ! d’égide protecteur à celui  de pavois triomphal des Francs , du haut duquel  on voit mieux le monde , ce qui permet de le réformer au mieux des intérêts.
         Bien sûr mais des intérêts de qui ?

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :