• bleuseries

    bleuseriesMon Père, que, plagiant l'ineffable copain de Juliette Drouet, j'ai tendance a définir comme ce héros au sourire si doux, a vu le jour vers la fin de l'avant dernier siècle, juste au dessous de ce que M. Ferry nommait la ligne bleue des Vosges.
    Et, en raison du fait que cette fameuse ligne délimitait la conséquence de la déculottée de 1870, il a vécu ce que quelques inconscients ont nommé la Der des Der.
    Oh! Il ne fut pas le poilu de 15 ans qui fit pleurer dans les chaumières. Plus prosaïquement, il bénéficia d'un hébergement gratuit, comme tous les jeunots de son canton.
    En effet, les germains, qui, malgré les rodomontades du Kronprinz redoutaient les armées de chez nous, embastillaient la jeunesse, ce qui évitait aux teutons le risque de voir grossir les troupes gauloises.
    C'est ainsi que mon héros passa en vase clos les quatre années de la première tuerie mondiale.
    En 1919, dès son retour à la maison, il fut appelé au service de la Patrie, car il était alors évident qu'à peine un lustre de détention sans raison ne pouvait suffire pour être dispensé du service militaire .
    Quel rapport, me direz vous, avec le thème de notre affaire ?
    Patience, j'y viens.
    Il fut incorporé au 20ème Bataillon de chasseurs à pied, dont l'uniforme était... bleu. Nouveau venu dansbleuseries ce bataillon de bleu vêtu, il devint illico et de facto un bleu.
    En effet cette couleur était celle des jeunes recrues des armées républicaines aux joyeux temps révolutionnaires, les royalistes étant tout de blanc équipés.
    C'est ainsi qu'avec toute la logique de toutes les armées, le nouveau est devenu et resté un bleu. Quelle que soit la couleur de son uniforme. Sérieux et appliqué, mon modèle obtint, tenez -vous bien, ses galons de caporal, qui étaient... bleu jonquille, car prononcer le nom de la couleur du safran était rigoureusement interdit dans ce bataillon.
    Ces circonstances colorées auraient-elles eu une influence profonde sur la nature de l'auteur de mes jours, au point de bleuir son avenir? Il faut croire, car il réussit l'exploit de générer sept enfants, tous équipés de chacun deux yeux bleus .
    Ce dont ma sœur aînée convenait aisément, précisant sans vergogne et avec une certaine fierté - et même une fierté certaine - de magnifiques yeux bleus Je ne puis que souscrire à cette description fraternelle, évidemment.
    La fortune souriant aux audacieux mais pas aux prolétaires, une fois le BEPC obtenu, il a fallu travailler, car chez nous, les ortolans ne tombaient pas tout rôtis dans nos assiettes . Et j'ai joyeusement revêtu des ...bleus de travail
    Quand, à mon tour, je fus appelé "au service", je fus incorporé dans l'Armée de l'Air, et revêtu d'un superbe uniforme... bleu.
    De retour à la vie civile, comme les billets bleus ne tombaient pas en cascade, j'ai trouvé une situation qui, loin de conduire aux rives du Pactole, était un quand même un tantinet plus rémunératrice.
    Et je suis entré dans la maréchaussée, où j'ai porté la fameuse vareuse bleu gendarme, qui, bien entendu, en vertu de l'implacable logique militaire dont je vous ai parlé plus haut, était ( et est toujours )... noire.
    J'ai pu ainsi quelque peu me balader sur la planète bleue, après avoir écouté les cigales sous le ciel bleu de Provence.
    bleuseriesPour un lorrain, le bleu marin était encore en ces temps déjà lointains, un rêve peu accessible ....

    Aujourd'hui, si j'ai toujours les yeux bleus, je ne suis, sacrebleu, plus un bleu, et l'idée de parler d'avenir bleu a fait que je me suis rendu compte qu'en l'occurrence, c'était mon passé.
    Et pour clore, j'ai la chance de participer au Club Questions pour un Champion de Nouméa, dont les joyeuses rencontres se déroulent aux Cerisiers bleus...
    Ma Mère avait raison, je ne fais jamais rien comme les autres.
    Ventre saint gris ! Comme disait ce paillard de Vert Galant .

    images : la-fontaine-de-mots.overblog.com. métal-modeste.com; litterature audio.com


  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Février à 09:51

    Sept enfants aux yeux bleus, c'est presque le titre d'un film, un film de la vie en bleu aussi .Insolite destin.

    Maintenant la couleur d'actualité est le jaune.....Mdrrr

    Bon mardi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :