• bleu

    bleuL’autre jour, j’ai acheté des rubans pour quelqu’un de méritant. Vous savez ces petits trucs en couleur que les décorés mettent à leur boutonnière, pour bien montrer que le porteur de la veste a été distingué.
    Pas distingué dans le sens juste aperçu, non , distingué de ses semblables,  singularisé, en somme . Ces petits objets, qu’on nomme fixe-rubans. personnifient les revers des vestons,  et chacun des décorés a son revers à soi, même si sa veste est en alpaga ou en un tissu plus prolétaire, et même si il ne joue pas au tennis.
    Ceux dont j’ai fait l’acquisition, chez le tailleur militaire - qui, c’est bien logique, vend aussi des insignes de décorations civiles, ce qui est bien civil de sa part - étaient des rubans bleus .
    Le civil est cher aux militaires, car, si vous allez faire une promenade sur l’arachnidé domicile de communication , vous verrez que le fixe ruban est vendu 2 €, soit 240 de nos francs CFP, et que ce cher tailleur le vend 480 francs, soit 4 €. Ça doit être pour compenser le voyage…
    Ce qui pourrait nous faire penser que le méritant en question a été décoré pour avoir traversé l’Atlantique plus vite que le Normandie, paquebot rapide s’il en fut. Non ! Il est décoré de l’Ordre National du Mérite, ce qui est tout aussi méritant.
    Et Républicain, puisque cette décoration fut créée en 1963 par l’illustre Général De Gaulle, premier Président de la Vème République .
    Et pour bien marquer cette appartenance à la République, le ruban de la médaille est bleu.
    Bleu Roi.
    Comme le bleu du drapeau national. Bien sûr, quand on a créé ce drapeau national, le bleu roi est devenu bleu de France.
    Evidemment, ça n’aurait pas été très futé de donner au drapeau républicain une couleur monarchique, surtout que le dernier monarque en activité avant la république en avait perdu la tête.
    Le méritant en question est octogénaire, ce qui démontre avec éclat que les bleus ne sont plus ce qu’ils étaient aux temps déjà presque lointains du service militaire, devenu service national puis disparu dans les brumes d’une décision présidentielle.
    Depuis ce décret, il n’y a plus d’appelés à peler les patates dans les casernes.
    Ça doit être ce qu’on nomme l’évolution.
    Ou quelque chose d’approchant.

    photos: decote-servima.com; lrparis.fr; sappol.com; carte-postales.delcampo.fr


  • Commentaires

    4
    FMR Profil de FMR
    Vendredi 28 Juin 2013 à 19:00

    bonsoir

    Moi j'aime bien les récompenses  si si j'aime, mais,  les vraies et puis feliciter ou honorer une personne de courage c'est bien je trouve ;;;;Pour le service militaire c'est un peu dommage  ....mais c'est un autre sujet ....J'ai une âme de militaire (rire) mais militaire pour la paix  .....c'est pas vraiment une chose réaliste  qui existe ça ? je rêve d'un ruban bleu pour une paix universelle......

    gros bisous et bon weekend félicitation pour ton article !

    3
    Hamdibey Profil de Hamdibey
    Vendredi 28 Juin 2013 à 00:14

    Bonsoir Peache, désolé tout à l'heure je suis passé comme un vent, je suis entrain de chercher quelque chose...Bref..."Bien que Dieu soit tout puissant, il n'envoie pas la pluie quand le ciel est Bleu "  Bonne et douce soirée 

     

    2
    Bernard Rousseau
    Jeudi 27 Juin 2013 à 21:41

    Un delerium très mince! :)

    1
    Mercredi 26 Juin 2013 à 16:00

    Que ne ferait-on pas pour une médaille? Certains sportifs de haut niveau, mettent même leur vie en danger en prenant des substances dangereuses pour leur santé, et tout ça pour briller sur un podium, et on leur jette l'opprobre quand on devrait les décorer, on décore bien le sapin qui en fait bien moin.

    juste un petit délire pour poursuivre ta pensée

    amicalement

    Claude 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :