• Bigeard ,guerre propre, guerre sale,

        Bon jour ! Le Général Bigeard, figure lorraine  et nationale  a rejoint le pays des chasses éternelles le 18 juin 2000. Ce voyage vers l'éternité a bien entendu été commenté par de nombreux journaux  et en particulier par l'Express, sous la plume de Monsieur Christian Barbier, par uni article intitulé : Les deux faces de la médaille Bigeard.
         Comme tous les articles de cet excellent journal,  il était " commentable", et bien entendu je ne m'en suis pas privé. Mais comme je suis plutôt bavard, mon laïus comportait bien  plus que les 2000 caractères autorisés. Et ça  ne passait pas . Je livre donc ici, à qui voudra le lire , ce commentaire.
         """La schizophrénie est une psychose, qui se manifeste par la désintégration de Bon jour !la personnalité, et par la perte du contact avec la réalité""". Ceci est la définition de M. Larousse de la schizophrénie. Je ne dis cela que pour bien mettre les choses au point.  La réalité , pendant la guerre d'Algérie n'était pas la réalité actuelle.  Et les gens impliqués, d'un, côté comme de l'autre, réagissaient en fonction  de la réalité de l'époque.
          Oui la torture a existé. Et Bigeard l'a assumé.
         Ce n'est pas une excuse ,  mais elle était également pratiquée  par les adversaires d'alors, dans les mêmes conditions, avec autant d'horreur, de bassesse et de "deshumanité" .  Je crois, Monsieur Barbier, que vous avez exagéré, ou alors je n 'ai  pas la même compréhension que vous de ce mot.  Le ton de votre article  pourrait laisser à penser que vous parlez avec une sorte de condescendance des militaires.  Je rêve, comme vous - en tous cas je le souhaiterais - , comme tout quidam plus ou moins lambda  d'un monde sans armées ni polices.  Peuplé  d'êtres vraiment humains, en  somme. Pourriez vous nous éclairer? 
         Par  ailleurs, il est  évident que  la torture est une horreur. Et il est horrible que dans tous les conflits,  tous - je dis bien tous - y aient eut , ont  et auront hélas encore recours, tant que l'homme ne sera pas  enfin l'Homme.  
         Bigeard était un homme de conviction, un guerrier, et il aurait bien mieux fait de ne pas s'aventurer comme vous dites, en politique. Dans un autre ordre d'idée, le fameux Ernesto "Che" Guevarra était lui aussi accepté la torture, il ne l'a jamais assumé, et on en a fait un héros.... 
        Quant aux "idées courtes" de Bigeard, je vous laisse la responsabilité de votre appréciation. Je n'ai pas toujours partagé ses options, surtout quand il a  hasardeusement joué au sous-ministre, mais c'était un grand bonhomme. 
          Vous faites allusion  au début de votre article à des guerres sales et à des guerres propres. 
         A  quel niveau se  situe  la  frontière entre la saleté et la propreté,  dans votre esprit ?            
         Ceci posé, vous  avez parfaitement  le droit de donner votre opinion, que je ne suis pas obligé de partager. 
            J'en ai le droit aussi. Et que vous n'êtes pas obligé de partager.
          L'Express  est un bon journal, et  ses articles , outre le fait  d'être généralement bien écrits, et documentés, ont le mérite de permettre d'ouvrir, voire d'élargir le débat. 
           A vous relire .

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    tom6
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 01:29

    J'ai lu cet article http://www.armees.com/Adieu-ma-France-le-12-janvier.html,que je trouve tellement vrai et que je cherche désespérément à retrouver... Et je suis tombé sur l'article de Mr Barbier. Comme tonton01 je pense que "Mr Barbier parle de choses qu'il ne connaît pas". Il est sûr que la france que le Général a connu, lorsqu'il a servi sous les drapeaux, n'est plus la même aujourd'hui. Je me demande ce qu'aurait fait Mr Barbier en tant que soldat français appellé en Algérie... Mais je doute qu'il se soit posé la question ne serait ce qu'un instant, ou peut être se l'est-il posée, mais comme quelqu'un tenterait de trouver sa place à un "instant T" tellement décalé par rapport à notre présent, qu'il nous est impossible de l'approcher suffisament pour avoir un réel bon sens. Je trouve donc déplacé de juger l'homme qu'était le Général Bigeard dans un article aussi réducteur... Il assumait, oui, et défendait ses idées sans démagogie, ce qui n'est malheureusement pas le cas de la majorité de nos dirigeants. Il prônait aussi un devoir de mémoire qui puisse perpétuer l'histoire des conflits de notre pays, à travers une identité commune, mais aussi une responsabilité et une conscience réelle. Ce qui n'existe pas ou de moins en moins, il suffit d'en parler aux adolescents dans la rue... Et je suis bien d'accord avec vous, aucune guerre n'est plus propre qu'une autre. Enfin comme vous, je ne partage pas l'avis de Mr Barbier et je ne pense pas que tous les lecteurs qui aient été sa cible aient apprécié l'article... En tous cas  j'ai trouvé votre commentaire très pertinent...

    2
    Mercredi 23 Juin 2010 à 22:53
    merci de votre visite. La presse, hélas, ne remplit plus depuis longtemps son rôle qui est d'informer. Au fil des temps, l'habitude a été prise de commenter, ce qui serait une excellente chose si le rédacteur précisait que ses propos ne sont que son avis personnel, ou, à la rigueur si il citait les noms de ceux dont il donne l'avis, sans tenter d'imposer une façon de voir le monde . Toutefois,  il faut aussi tenir compte du fait que les journaux donnent en pâture aux lecteurs ce que les lecteurs aiment lire , c'est commercial .
    Généralement, l'Express est un journal sérieux, mais il a des travers , comme nous tous. A cette nuance près que nos travers de gens d'en bas n'ont pas tout à fait la même portée. 
    Je sais, je suis utopiste, un peu fou, mais ... 
    1
    tonton01
    Mercredi 23 Juin 2010 à 19:14
    J'ai lu l'invitation sur l'express de venir ici. Je suis entièrement d'accord avec votre analyse, Ayant connu le colonel Bigeard,(a l'époque) pour avoir combattu sous ses ordres en Algérie...(j'ai 75 ans)..... La torture a été pratiquée des deux cotés,mais....sans vouloir nous disculper, la notre était pour rechercher les poseurs de bombes qui faisaient des morts,femmes et enfants, dans les grandes villes, et principalement Alger, que nous avons nettoyé début 1957...et que l'on appelle maintenent "la bataille d'Alger"....Dans une guérilla rien n'est propre, toutes les guerres sont sales, et chez ceux qui la font,il en reste toujours qq chose, je suis bien placé pour le dire. J'avais 22 ans, et on était dans des circonstances...une époque...qui n' a rien a voir avec aujourd'hui. Les médias disent tout et son contraire, la télé aussi.....Mr Barbier parle de chose qu'il ne connait pas.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :