• Avenir, sang bleu, apanage , noblesse, choucroute

    Avenir, sang bleu, apanage , noblesse, choucrouteJadis , comme naguère d'ailleurs, en Espagne, et comme partout ailleurs, les nobles jouissaient du droit de vivre à ne rien faire, enfin, plutôt, à ne pas travailler, ce mot horrible issu du sinistre trepallium, qui permettait d'allonger les gens qu'on trouvait un peu courts dans leurs velleités laborieuses, voire religieuses, car on ne rigolait pas avec le populo , en ces temps là.
    En Espagne, le soleil était généreux et donnait à la peau des gens du peuple, ceux qui, dans les champs, subvenaient aux besoins de la gent pâle, un teint plus ou moins foncé du plus mauvais effet dans la bonne société.
    Du fils de quelque chose plus connu sous le vocable de hidalgo, au grand d'Espagne (pas forcément par la taille, mais par la grâce de Charles V dit Charles Quint, roi des Espagnes) , on avait donc la peau blanche, sous laquelle se devinaient en bleuté les veines sanguines.
    D'où l'expression sangre azul, ce qu'en français on a traduit par sang bleu...
    Les nobles, qui ne se fatiguaient pas trop aux champs, avaient la peau claire et des chances, si ils échappaient aux guéguerres et autres conquistadoreries, de vivre plus longtemps que la populace.
    Grâce au ( ou à cause du...) sangre azul.
    C'est peut-être pour cela qu'on parle parfois d'avenir... en bleu.
    Depuis quelques temps, on parle aussi de vin bleu espagnol. Le vin étant le sang de la vigne, de là à ce que quelque évaporé ne fasse un rapprochement plus ou moins vaseux avec le sangre azul, il n'y a qu'un pas qu'évidemment je franchis allègrement!!!
    Du coup, si notre avenir est aussi en bleu, nous allons devenir Grands d'Espagne.
    Ou presque .
    Mais, car, évidemment, cette perspective est subordonnée à cette conjonction dubitative, la noblesse ne s'acquiert pas aussi facilement. D'autant plusqu'elle revêt autant de formes que l'imaginaire peut en créer.
    Néanmoins, mon Père, qui n'était pas un saint mais qui fut mon modèle, puisqu'il avait toujours raison, m'a dit que la seule vraie noblesse est celle du cœur.
    Sang bleu ou peau bronzée ne sont donc pas critères de grandeur.
    D'autant plus que l'expression sangre azul, fameux signe de noblesse espagnole et européenne, désignaitAvenir, sang bleu, apanage , noblesse, choucroute péjorativement, voire méprisamment, les métis dans les Amériques hispaniques du 19ème siècle.
    Alors...
    Notre avenir ne sera ni bleu, ni multicolore, il ne sera que ce que nous en ferons, et , à mon avis, que je partage avec mon Père ( qui avait, souvenez vous, toujours raison...), sa couleur sera le vert, qui, c'est bien connu, représente l'Espérance.

    image: youtube.com, pixers.fr

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :