• avenir

    avenirDepuis 81 ans, c'est à dire plus ou moins 972 mois, 4312 semaines, 29565 jours dont 21298 en compagnie de celle qui a bien voulu de moi , j’ai traîné mon maillot puis mes sabots et mes guêtres des bords de la Meurthe à la Baie de Boulari en passant par des tas d’endroits parfois idylliques, parfois improbables, pas toujours volontairement, mais toujours avec en point de mire l'éventuel plaisir du voyage.
    J’ai rencontré des tas de gens, des bons, des pas trop mauvais, quelques génies et des adorables, des cons, des imbuvables, des syndrômés de la casquette, pour finalement m’apercevoir que je ne vaux ni guère mieux ni pas trop moins que la moyenne.

    Tout ne fut pas rose, tout ne fut pas gris. J’ai travaillé, souvent par obligation, parfois par plaisir. J’ai essayé, sans toujours réussir, d’être l’homme que mon Père aurait voulu que je sois, et j'espère ne pas trop l'avoir déçu .
    Nous avons eu des enfants que nous avons nous aussi essayé d’élever au mieux, mais, n’étant que des humains, nous avons surtout essayé de vivre le mieux possible avec eux. Nous nous sommes trompés parfois, bien réussi d’autres, finalement comme tout le monde .

    Et maintenant que je suis entré dans mon temps de bon sens, et même, soyons fous, de sagesse, la tentation de faire un bilan, si elle m’ effleure parfois, n’est pas ma préoccupation première, d’autant plus qu’il n’y a pas grand chose à dire, sauf que la vie n'est que ce qu’on en fait, et mettre au compte des autres nos ratages, nos échecs, et s’attribuer seul les réussites semble bien prétentieux.
    Et surtout prodigieusement inutile, les cimetières étant remplis d’indispensables...
    De toutes manières, il est, heureusement, impossible de modifier le passé. Quant à l’avenir, on ne peut que l’espérer bon !
    Et il ne sera que ce que nous en ferons...
    Dans un peu moins d'une vingtaine d'années, j'entrerai dans mon deuxième siècle, dépassant ainsiavenir largement les prédictions de savants calculateurs qui, de probabilités, en possibilités, en passant par des éventualités et des calculs conjoncturels et des espérances , donc pas sûrs du tout, puisque la conjoncture change tous les jours, et l'espérance n'est que le reste de l'amphore de la si jolie Pandore....
    Tout ça, c'est la faute de ma Mère, qui, à force de me dire que je ne faisais rien comme les autres m'en a donné envie....Merci, Maman !


  • Commentaires

    6
    Samedi 5 Octobre 2019 à 09:40

    en quelques lignes tu nous fais ressentir notre vie on change les dates et les lieux....et puis le texte nous appartient !

    je ne sais pas si j ai envie de vivre très vieille .....je voudrais avoir ton talent pour parler de ce que je ressens mais surtout  pas groupir toute ratatinée dans un fauteuil et rêver de ma vie passée. Par contre moi j'aimerais bien remonter le temps corriger qq erreurs améliorer et si possible m installer tranquillement avec une bonne quarantaine mais mon Dieu je crois ...que j'écrirais une autre histoire ! bon ça sera lors de mon prochain passage hi hi hi tu vois je garde mon optimisme aussi.

    je te souhaite un beau weekend ici c'est pluie et froid bon ....pas grave je vais rêver en tout cas pour moi ce weekend je suis sous les parapluies roses 

      • Dimanche 6 Octobre 2019 à 01:39

        la durée n'est finalement pas importante. Ce qui compte, à mes yeux tout au moins, c'est ce qu'on fait du temps qui  nous est imparti...parapluites joyeusement 

         

    5
    Vendredi 4 Octobre 2019 à 13:23

    j'aime ton texte rempli de paroles de bon sens.

    Tu es un homme de paroles et tu fais en sorte de tenir tes engagements. Aussi as-tu pensé à devenir un immortel...,?

    Tous les matins de ton vivant nous pourrions que constater :" et oui, il a tenu parole...il est toujours vivant ! "

    So long man.

     

      • Samedi 5 Octobre 2019 à 07:32

        awa! l'immortalité,c'est bien long, surtout vers la fin ! Chaque matin, je me souviens des mots de mon Père : tant que tu as mal quelque part, tu es vivant. et je suis très vivant, ce temps -ci ! 

        ĝis baldaŭ, vaganta lupo

    4
    Vendredi 4 Octobre 2019 à 09:39

    Un texte de vérités et d'optimisme.Tu es dorénavant un sage. je te souhaite de tout coeur d'atteindre l'objectif que tu vient de te fixer...!!

    Bonne soirée.

      • Samedi 5 Octobre 2019 à 07:34

        la vraie sagesse n'est-elle pas dans la folie ? Merci de tes souhaits, je te retrouverai à l'échéance !

        bonne fin de semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :