• avant, pendant, après

    Je ne résiste pas au plaisir de vous offrir ce texte qui me fut adressé par une amie toulonnaise aussi confinée que nous. Il contient tout ce qui restait dans la jarre de Pandora après que sa curiosité l'eût amenée à l'ouvrir..
    C'était en mars 2020 ...

    Les rues étaient vides, les magasins fermés, les gens ne pouvaient plus sortir.
    Les gens ont été mis en confinement. Pour protéger les grands-parents, familles et enfants. Plus de réunion ni repas, de fête en famille. La peur est devenue réelle et les jours se ressemblaient.
    Mais le printemps ne savait pas, et les fleurs ont commencé à fleurir, le soleil brillait, les oiseaux chantaient, les hirondelles allaient bientôt arriver, le ciel était bleu, le matin arrivait plus tôt.
    C'était en mars 2020 ...
    Les jeunes devaient étudier en ligne, et trouver des occupations à la maison, les gens ne pouvaient plus faire de shopping, ni aller chez le coiffeur. Bientôt il n'y aurait plus de place dans les hôpitaux, et les gens continuaient de tomber malades.
    Mais le
    printemps ne savait pas, le temps d'aller au jardin arrivait, l'herbe verdissait.
    C'était en mars 2020 ...
    Mais le printemps ne savait pas, les pommiers, cerisiers et autres ont fleuri, les feuilles ont poussé.
    Les gens ont commencé à lire, jouer en famille, apprendre une langue.Ils chantaient sur le balcon en invitant les voisins à faire de même,  à  être solidaires et se sont concentrés sur d'autres valeurs.
    Les gens ont réalisé l'importance de la santé, de la souffrance, de ce monde qui s'était arrêté, de l'économie qui a dégringolé.
    Mais le printemps ne savait pas.
    Les fleurs ont laissé leur place aux fruits, les oiseaux ont fait leur nid, les hirondelles étaient arrivées.
    Puis le jour de la libération est arrivé, les gens l'ont appris à la télé, le virus avait perdu, les gens sont descendus dans la rue, ils chantaient, pleuraient, embrassaient leurs voisins, sans masques ni gants.
    Parce que le printemps ne savait pas, il a appris aux gens le pouvoir de la vie.
    Et c'est là que l'été est arrivé, parce que le printemps ne savait pas.
    Il a continué à être là malgré tout, malgré le virus, la peur et la mort.

    Tout va bien se passer, restez chez vous, protégez-vous, et vous profiterez de la vie.
    Surtout restez confiants et gardez le sourire !
    C'était en mars 2020....

    ___________________

    images: histoires-mythiques.skyrock.com ; vudaf.com

     

     


  • Commentaires

    6
    Samedi 28 Mars à 08:29

    Tu sais quoi j'ai presque ressenti que j'y étais à l'été et dans la rue un beau message d espérance  et j'aimerais pouvoir le copier  sur le Facebook de mon mari pour le moral de  nos amis (moi je n'en ai pas) bien sur  avec le nom de son auteur  elle serait d accord ?

    J'espère que tu vas bien ? Comment ça se passe sur ton île ?

    Big bisou et porte- toi bien ainsi que ta famille 

      • Samedi 28 Mars à 09:59

        je ne sais pas qui est l'auteur, mon amie me l'a transmis, je pense qu'on peut . Ici, 15 cas avérés, confinement, mais c'edt supportable, pour nous, au bord de mer en terrain privé;

        prends soin de toi et des tiens

    5
    Vendredi 27 Mars à 18:12

    Un très beau texte qui fait du bien ! Merci !

      • Samedi 28 Mars à 06:57

        ça change des plaintes et des mauvaises nouvelles. 
        Prends soin de toi

         

    4
    Vendredi 27 Mars à 10:06

    C'est un texte magnifique,porteur d'espoir. Cette pandémie rappelle que l'homme n'est rien sur cette terre,il n'est que de passage. La nature  a ses droits et elle les exerce sans rancune devant des humains qui passent leur temps à la saccager.....Un ennemi invisible et qu'il est actuellement difficile de combattre décime en quelques jours bien plus d'humains que ces guerres imbéciles et inutiles qui durent depuis des années.Une leçon qu'il faudrait retenir....

    Bon week end.

      • Vendredi 27 Mars à 11:05

        l'espérance est ce qui nous reste quand nous n'avons plus rien!

        bonne fin de semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :