• Autodafé

       Aux États-Unis, où tout est possible, le sublime comme l'abject et le lumineux comme le plus noir, un sombre crétin, sous couvert d'une secte vouée à un dieu improbable, a brûlé un Coran devant quelques dizaines d'abrutis qui ont applaudi.
      Bon jour ! Et ce dommage collatéral de la civilisation justifie sonBon jour ! autodafé en le disant commémoratif du 11 septembre 2001. Ce faisant, il rejoint les salauds qui ont commis ces attentats dans les abysses de la plus crasse des ignorances. Avec eux il confirme à quelles extrémités l'intégrisme peut conduire.
        Bon jour ! Auto da fé, en portugais, est acte de foi. De foi en Dieu, ce dieu que tous les croyants de toutes les religions disent fait d'amour, de tolérance et de mansuétude. Donc, le sombre crétin qui a brûlé le Coran a fait acte de foi en son Dieu. Tout comme d'autres dangereux allumés brûlent la Bible, toutBon jour ! comme de braves couillons sont partis en croisades au nom de Dieu et se sont massacrés au plus grand bénéfice des princes régnants et des princes de l'église, tout comme d'autres ahuris lapident leurs femmes et les avilissent en les déguisant en fantômes.
         Bon jour ! Quand l'homme atteint les limites du supportable par les lois qu'il a lui même édictées, il se réfère à un dieu dont il traduit à son goût les paroles . C'est ainsi que pour la plus grande gloire aujourd'hui de Dieu ou d'Allah, et naguère d'Odin ou Wotan, quelques uns massacrent beaucoup d'autres pour leur apprendre à vivre. Sur le coup ces crimes paraissent actes divins à quelques uns et horribles à beaucoup plus, pour que finalement, l'action analgésique du temps ayant fait son travail de nivellement, on finisse par considérer ces horreurs comme des "détails de l'Histoire".
       Jusqu'à ce qu'un crétin congénital brûle un livre que les autres considèrent comme émanation de la Vérité, ouvrant la porte à toutes les vengeances et toutes les expressions de la bêtise. Les rouges disaient, en des temps pas si lointains que la (les) religion(s) est (sont) l'opium du peuple.
         C'était évidemment une propagande aussi dangereuse, et on a vu où cette idée les a conduits.
        Il me semble que la foi en un Dieu, ou en un être suprême, ou en n'importe quoi est indispensable à l'équilibre non seulement de l'homme,Bon jour ! mais de toute l'humanité, et que les religions, par les remparts qu'elles mettent autour de nos envies, par les limites qu'elles préconisent à nos actes, sont d'excellentes idées.
           Jusqu'à ce que ceux qui se les sont  appropriées en fassent un instrument à leur unique usage.
            Et alors, il n'y a plus de limite...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Jeudi 7 Avril 2011 à 11:06

    on  a souvent  besoin de  necessité ...

    1
    Lauryale
    Jeudi 7 Avril 2011 à 10:31

    Pour moi, la religion est juste un mal nécessaire dans l'évolution de l'Humanité ...Je rêve d'un temps où, l'éthique et le respect de l'autre, remplaceraient tous ces délires d'un autre âge !

    Tout le monde a le droit de rêver

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :