• Au boulot, citoyens!

    Au boulot, citoyens!Selon quelques uns, depuis bien des lustres, le monde est envahi par les chômeurs. Selon beaucoup d'autres, le chômage a réduit énormément de travailleurs à l'inaction forcée, ce qui constitue une nuance de taille dans l'image que le bon peuple (constitué des uns et des autres) se fait de cette population devenue bien involontairement marginale.
    Dans le jargon commercial, on rencontre le concept de l'offre et de la demande, qui permet la variation ( en hausse, bien sûr) des prix à l'infini.
    Ce même concept s'applique à l'emploi, où les chômeurs sont devenus une variableAu boulot, citoyens! économique, comme de vulgaires poireaux ou haricots secs.
    Devant les employeurs éventuels, le demandeur est en état d'infériorité et, s'il veut travailler, ne peut faire autrement qu'accepter des conditions d'emploi, et répondre à des questionnaires saugrenus, sous prétexte de trouver la femme ou l'homme idéal pour l'emploi offert.
    Des conditions draconiennes, voire parfois sans aucun rapport avec le travail à effectuer pourraient laisser penser que l'offre n'est faite que pour satisfaire les services de l'état sensés se préoccuper de cette situation.
    Une mienne amie m'a fait parvenir un article découpé dans la Voix du Nord,qui parlait d'une Au boulot, citoyens!offre d'emploi dans une grande surface, portant sur un contrat de 1 (oui, un !) jour, au salaire horaire de 9,27 €, pour réaliser un inventaire.
    Rien de bien enrichissant, mais c'est toujours un apport de quelques liards pour ne pas crever de faim.
    Mais c'est dans la suite de l'annonce que réside la démonstration du bon sens et de la haute intelligence de l'agence d'intérim ( dont le nom n'est pas cité, pour éviter que les enfants ne jettent des pierres sur sa vitrine).
    En effet, il est exigé du candidat à ce pharamineux emploi d'être parvenu à Bac + 2 et de justifier d'au moins quatre expériences en inventaires. Il est vrai que compter des boîtes de conserves exige au moins un BTS de mathématiques appliquées, d'autant plus que l'heureuxAu boulot, citoyens! élu sera équipé d'un scanner comptant automatiquement les objets inventoriés.
    On est atteint de vertiges en pensant au niveau.... abyssal d'études qui sera exigé d'un éventuel postulant à la direction de ladite agence d'intérim...
    Au boulot, citoyens!Dans le même ordre d'idée, les questions posées par les extralucides qui effectuent les entretiens d'embauche aux stettsses (Etats Unis d'Amérique dans mon franglais personnel ), qui demandent, par exemple "Si vous faisiez la taille d'un crayon et qu'on vous introduisait dans un mixer, comment feriez-vous pour vous en sortir ?" à un candidat à un emploi dans la banque d'investissement Goldman Sachs, probablement pour lui donner une idée du milieu... sélacien dans lequel il va évoluer.
    Ou encore celle de la banque Capital One qui voudrait savoir "Entre 1 et 10, à quel point êtes-vous taré?" peut-être pour déterminer si le candidat est aussi "taré " que le Au boulot, citoyens!questionneur ….
    Quant à IBM, fabricant d'informatique, il voudrait savoir "Comment pèseriez-vous un éléphant sans utiliser de balance?" sans doute pour faire le poids dans les échanges commerciaux.
    Bon, d'accord, vous me direz "cela se passe là-bas, ou tout n'est pas comme ailleurs, c'est rigolo, mais pas dangereux pour nous !".
    C'est vrai.
    Mais quand on voit le mimétisme qui s'est installé dans notre république.......


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :