• apocalypse, parousie et toute cette sorte de choses

    Eh ben ! On a eu chaud !
    Ces jours derniers, un gros caillou a frôlé notre planète, et a donné des sueurs froides aux instances scientifiques, sans toutefois ameuter les foules, qui avaient d'autres soucis avec les aléas des épousailles monosexe en discussion.
     On n'a vu personne se trimbaler dans les rues avec une clochette en hurlant au Jugement dernier, il n'y a pas eu de rassemblements "d'élus", de plus ou moins saints des plus ou moins derniers jours, de lamentations collectives. En instance de Parousie finale, n'est-ce pas, on ne sait jamais ... On n'y croit pas, ou tout au moins on essaie de le faire croire, mais, au fond, hein, les attraits de Lilith, Belzébut, Lucifer voire Armaggeddon sont quand même moins attirants que les luth angéliques ou les walkyries du Walhalla, voire de l'Olympe ou même du Nirvana.
    Et, c'est finalement rassurant, aucune secte, aucun gourou n'a essayé de grapiller quelques piécettes pour payer les transport sur la barque de Charon.
    apocalypse, parousie et toute cette sorte de chosesIl est vrai qu'après les mayas et l'extinction qui nous était sinon promise du moins possible, un caillou, même sidéral, c'est presque de la roupie de sansonnet.
    Et les promesses, en ces temps plus ou moins électoraux.....
    D'autant plus que le frôlement s'est fait à 14 millions 400 000 kilomètres.
    On n'a même pas senti le vent.
    Pourtant, quand même, il était loisible de s'en inquiéter, car cet astéroïde s'appelle Apophis. Vous n'êtes pas seul(e), J'ai aussi couru chercher ce que signifie ce nom.
    Eh bien, il s'agit du dieu égyptien en charge des forces mauvaises et de la nuit, la personnification du chaos et du mal cherchant à anéantir la création divine.
    Excusez du peu !
    Avec un nom pareil, il est tout de même de bon aloi d'être attentifs à ses intentions.
    Quoi que, eût dit l'immense Raymond.
    Un asteroïde, ça ne pense pas, c'est sans dieu, ça se contente de se balader au gré des orbites et autres trajectoires sidérales. 
    Il fut baptisé par les astronomes américains qui l'ont observé, en 2004. En tant qu'amateurs éclairés de télénovelas, ces joyeux drilles lui ont donné le nom du vilain d'une série télévisée ( Stargate SG1), ce qui, il faut bien en convenir est bien plus référentiel aux Etats-Unis que l'antiquité, fût-elle égyptienne... Un méchant de série télé, on ne sait jamais ce qu'il a derrière ou entre les oreilles, mais dans les spectacles de savon, c'est bien connu, c'est toujours le bon qui gagne.
    Tandis qu'avec les dieux de ces gens-là qui vivent autour des pyramides, on ne sait jamais. Rassurez vous quand mêmes, mes chères soeurs et mes chers frères humains, la probabilité d'une collision entre les territoires de Gaïa et le gros caillou se réduit à 1/1 000 000 000, vers 2036.
    Vous pouvez en être sûrs, c'est la NASA qui le dit...

    photos :space.com; gwenfantastic.centerblog.net; 123rf.com


  • Commentaires

    3
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 21:55

    Un week-end où également une marque de dessert pleine de sucre et toute molle s'est transformée en terrible chef de guerre.... L'astéroïde est peut-être un projectile envoyée par Dieu qui, lassée de nos frasques, s'est équipé d'une catapulte... heureusement, il semble assez maladroit ! A bientôt, Esclarmonde

    2
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 14:12

    un petit bonjour des 3 pierres à Pierre!

    cordialement

    yvesd

    1
    Lundi 14 Janvier 2013 à 20:21

    OUF ! On l'a encore échappé belle et c'est tant mieux, on a encore de braves et longues rigolades devant nous, alors profitons-en ! J'ai bien aimé tes "épousailles monosexe". Les manifs ont donc eu le mérite de détourner nos yeux d'Apophis... ou de bien d'autres choses plus essentielles à nos devenirs... Bien bonne soirée à toi, Mistouline.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :