• anniversaire

    anniversaireLe 12 février , ce blog aura 7 ans. 
    Ce qui, quand j’ai atteint moi-même cet âge avancé, selon les Vieux de ce temps là, était l’âge de Raison.
    Je ne savais bien sûr pas qui était cette Raison, ni même où elle habitait.
    Je la cherche depuis ce temps-là, et ne l’ai pas encore rencontrée....
    Les traditions n’ont cependant pas toujours tort, et cette suite d’idées, de coquecigrues, de billevesées, de dénonciations de la bêtise , voire d’élucubrations sans queue ni tête pourrait donc donner à penser qu’il y a quelque raison en cette affaire..
    Pourquoi pas, après tout, on édite bien les propos des élus dans le Journal Officiel, et en fait d’élucubrations, ces honorables parlementaires ne sont point avares ..
    Il est vrai qu’ils nous représentent, et, objectivement, il faut bien reconnaître que le bon sens n’est pas toujours au bout de nos doigts dans les divers isoloirs.
    7 Ans est, dit-on un âge critique pour le mariage. 
    Effectivement, quand vers le milieu du siècle dernier, mon épouse et moi avons passé ce cap, quelques orages ont un anniversairetantinet secoué notre vie.
    Depuis, nous avons presque huit fois multiplié ce temps d’union,  et, avec une constance digne d’éloges, nous avons consciencieusement continué à agrémenter notre quotidien par des divergences de vues, et, avec la même constance, nous avons continué joyeusement notre bout de chemin.
    Il faut donc se méfier des adages....
    Je ne sais pas si ce blog vivra aussi longtemps que notre conjugale démesure, j’irais même jusqu’à dire que j’en doute unanniversaire peu, car cela nous conduirait aux confins du 21 siècle .
    Mais, mon Père, qui était un Sage, et avait souvent raison, m’a dit d’une part que seuls les bons meurent jeunes, et d’autre part que la mauvaise graine ne périt pas.
    Grâce à ma Mère je remplis la première condition, et selon ceux qui ne m’apprécient ni mie, ni goutte, comme on disait au temps jadis, je suis classé dans la seconde.
    J’ai quand même bon espoir !

    photos :blog.daubasses.com ; www.centerblog.net ; blog.patrium.fr


  • Commentaires

    12
    chrisdulot
    Jeudi 25 Février 2016 à 14:59

    Longtemps que je n'avais pas rendu visite à votre blog et pourtant, lors de sa naissance j'étais virtuellement là ! 7 ans et encore là, quel talent, peu de blogs survivent si longtemps, mais il est vrai que vous n'êtes pas un personnage courant... Je ne vous ai plus contacté,  les tracas de ma vie ont mis en sommeil bien des choses mais je ne vous ai pas oublié non plus. Je suis heureuse de vous retrouver toujours aussi pétillant. Je vous embrasse. Amitiés. Chris

      • Jeudi 25 Février 2016 à 20:55

        les absences ne sont pas synonymes d'oubli , c'est bien connu. Heureux de vous "retrouver"

        Bisous du Sud.

    11
    Mercredi 17 Février 2016 à 22:16

    sept ans pour un blog, ça commence à faire pas mal comme l'a justement dit lepenseurdujour, le mien paraît jeune à côté (bientôt cinq ans), comme quoi en matière de temps, tout est relatif.

    10
    Jeudi 11 Février 2016 à 18:33

    Sapristi  messire Peach... ainsi ces cheveux blanchis sous le harnois qui ornent une tête bien remplie, j’en découvre enfin la raison.

    Le 7 sous divers latitudes est le symbole d’esprit, d’absolu, de connaissance, d’analyse mais aussi d’originalité et d’enquêtes dans l’inconnu afin de trouver les réponses aux mystères de la vie.Une référence aux 7 boules de cristal ?(Tintin-Hergé)

     

    Ce symbole vous collerait-il à la peau vous le chercheur de vérité, à l’esprit fine lame, 7 le penseur analytique doté d’une énorme capacité de concentration bénéficie d’un esprit et de connaissances qui le rend attrayant pour les autres, surtout du sexe opposé... à quoi ? on se le demande.

    Je souhaite donc bon anniversaire à votre blog, il ne fait vraiment pas son age.

      • Jeudi 11 Février 2016 à 22:35

        merci, ô loup des volcans !

    9
    Jeudi 11 Février 2016 à 17:09

    bonjour Monsieur Peache

    et bien j'ai eu chaud j suis juste rentrée pour l'anniversaire 7 ans et bien c'est magnifique et j'espère que tu vas encore longtemps nous régaler de tes textes de  ces "coquecigrues" (je fais la maligne mais je ne connaissais pas ce mot ) ta femme à beaucoup de chance de cet échange et ....je crois que vos "divergences" sont un atout à la longévité de votre couple  ! par contre tu as bien  dit : 7 x 8 ouahhhhh non tu t'es trompé ?

    BONNE SEMAINE et longue vie à Peache M.C

      • Jeudi 11 Février 2016 à 22:34

        je n'ai jamais su très bien compter..... Récapitulons, aujourd'hui, le blog a 7 ans. Si j'y ajoute les presque 55 ans de notre union démesurée, ce qui fera ( vérifie avec une calculette ) 7+55 = 62. Nous sommes en 2016 , donc( vérifie encore ) 2016 + 62 = 2078 ( j'ai trouvé ça de tête!!!!). Bon d'accord ce ne sont pas les confins du 21ème siècle, mais c'en est plus près que du début, non ? bonne fin de semaine, et merci de tes voeux

    8
    Mercredi 10 Février 2016 à 23:24
    7
    Mercredi 10 Février 2016 à 23:23
    6
    Mercredi 10 Février 2016 à 10:02

    Bon anniversaire Peache et longue vie à ton blog, qui personnellement me ravit!

    Bises multipliées par 7.

    5
    Mercredi 10 Février 2016 à 08:58

    Oui 7 ans digue dongue :) 7 ans de vie blogosphérique mais  j avoue que j'en ai crée quelques uns depuis!! pas mal du tout . Ma foi c'est que tu y as trouvé ton compte et du plaisir à le faire , à rencontrer sur les pages des gens sympas (ou pas et  ceux là sont à trier  ;) )) ) Bon j'avais envie de commenter je l'ai fait tout simplement . Bonne journée 

    4
    Mercredi 10 Février 2016 à 08:13

    Sept ans pour un blog, c'est presque un âge canonique, il faut beaucoup de constance et d'idées pour toujours réussir à l'alimenter, je crois que tu peux être fier de toi car tu cumules ces deux vertus. Si, si ne fait pas le faux timide.

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :