• ambiance

    Si vous lisez un tant soit peu la presse, regardez un peu la télé ou écoutez un ambiancetantinet la radio, vous avez peut-être remarqué, vu ou entendu que notre beau pays vient d'être traversé par cette sorte d'évènement plus ou moins régulièrement périodique et plus ou moins provisoirement ravageur que l'on nomme élection.
    Et, puisque nous sommes français donc permanents insatisfaits et constamment râleurs , cette élection a provoqué des remous avant, pendant et après.
    De nombreux illustres inconnus ont saisi l'occasion au vol pour se dorer un peu l'ego en venant à la télévision étaler leur supposée science, la variabilité de leurs opinions et en définitive profiter de l'occasion pour avoir ambiancel'impression de briller. Et de cette foule sont sorties toutes les théories, élucubrations, espérances et envies des intéressés.
    Qu'on le veuille ou non, que cela plaise ou non, l'actuel président a été élu par la majorité des suffrages exprimés, ceux qui n'ont pas voté, d'où qu'ils viennent, quels qu'ils soient ne peuvent que se dire "si j'avais voté ", "si..., si...si..."
    C'est cela la Démocratie, et les injures, les insultes ou autres comparaisons ne servent qu'à démontrer que leurs auteurs sont déçus de ne pas avoir su convaincre, voire de s'être trompés ou de n'avoir pas été compris.
    Je sais bien que  mes mots seront partiellement sortis du contexte afin de prouver Dieu seul sait quoi, mais l'évidence est là!
    Si chacun à son  niveau essayait de faire quelque chose pour améliorer lambiancesituation au lieu de se plaindre et gémir sans cesse, on pourrait, peut-être, espérer vivre mieux.
    Nous pouvons aussi nous demander, honnêtement, ce que nous ferions, ou aurions fait, si nous étions ou avions été à la place de l'élu?
    Quel qu'il soit... .
    La critique est aisée, mais l'art est difficile, disait Philippe Nericault Destouches .

    ___________________

    images : service-public.fr , neonmag.fr, fr.wikipedia.org


  • Commentaires

    6
    Jeudi 5 Mai à 11:55

    Tu as raison pour les gens qui râlent toujours. Les journalistes, médecins, etc qui viennent dans le paf pour dire comment il faudrait faire... très fastoche. Je ne crois pas qu'un président puisse gagner des élections que pour contrecarrer les autres candidats. Pour les législatives, c'est presque pareil selon mon point de vue si pauvre. On a mesuré, écouté, et vu les conséquences des retraits de ceux qui appuyaient ..

    Bonne journée et merci de ta visite     

    5
    Mercredi 4 Mai à 07:07

    Ce  serait     déjà    un  progrès   si le   parti     au   pouvoir   n'  avait   pas   la   majorité    absolue,  un  peu   de   proportionnelle  serait   la    bienvenue,   d'  ailleurs    c'   était   une    des   promesses   non  tenues    de   Macron.

    Par    exemple,  que   l'ensemble    des    autres    paris   ait   la   même  représentation    à   la    chambre

      • Mercredi 4 Mai à 08:02

        Les autres, avant, ne l'avaient-ils pas promis aussi ? Sans tenir leur promesse non plus.... Tous les partis à l'assemblée en nombre égal? Avec la mentalité des gens, ça fera 65 millions de députés! Sans abstention, bien sûr, puisque les députés sont payés! C'est sûrement ça qui sauverait l'économie. Et qui tiendrait les ronds points, les panneaux à slogan et les manifs ? Ceci dit, la proportionnelle, réclamée depuis des décennies, pourrait peut-être aider au débat.Ou pas ...

    4
    Mardi 3 Mai à 08:55

    La démocratie tout le monde s'en réclame mais en terme d' élection il n'y a que le résultat qui compte. Mais ne confondons pas démocratie, majorité et liberté.

    Vox populi, vox Dei.....

    Bon mardi

    3
    Mardi 3 Mai à 06:42

    En ce    qui    me    concerne, pour   pouvoir    se   dire   président    de  tous   les   français,  il   faut   obtenir   une   majorité     conséquente    de     voix,  ce    qui,  face    à   l'  abstention,  et au   score  du   deuxième    candidat   n'  est    pas   le  cas.

    Il   m'   est    impossible    de   comprendre    qu'on    puisse   détester     un   candidat   et    demander    qu'on     vote   pour   lui,  juste   pour    empêcher     un   autre    candidat   de   passer !

     J'  appelle     ça    de   la   magouille    électorale,    tout     comme   un   président    qui   refuse   de   parler    de  son    bilan,   et   se    contente    de    diaboliser   son   adversaire.

     

      • Mardi 3 Mai à 07:34

        la Démocratie, c'est la moitié des suffrages exprimés, plus 1. Cela peut être considéré comme une  erreur, mais tous  les partis de droite, gauche, ou des extrêmes s'en réclament, quand ça les arrange. Le score du second n'est pas supérieur.  Si le second, le troisième ou n'importe quel autre avait été élu, nous serions exactement dans la même situation. Si on suit ce que tu dis, il n'y aura jamais de président ni de présidente. Les gens qui votent, s'ils suivent des directives saugrenues, sont aussi saugrenus. Le président élu, comme tous les autres avant lui, a parlé de son bilan, et au cours de la campagne les candidats battus ont aussi diabolisé leurs adversaires. Ce n 'est pas de la magouille électorale, c'est tout bêtement de la politique, ce grand principe qui signifiait autrefois la vie de la cité, et est devenu un pataquès dans lequel personne ne comprend plus rien, et surtout pas ceux qui en font carrière .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :