• ah le con !

    ah le con !Régulièrement, sur cette providentielle affiche que constitue Internet, circulent des images ou des textes qui se veulent brûlots ou pamphlets et ne sont que mesquineries de caniveau. On y attaque méchamment, en mentant souvent, en exagérant parfois, bassement toujours , la gauche, la droite, les musulmans, les chrétiens, les athées, les femmes, les chiens, les chats, les chinois, les russes, les américains, les équipes de football, les coréens, les africains du sud, du nord, de l’est de l’ouest et du centre, et tout ce qui est plus ou moins susceptible de faire un brin d’ombre à l’un, à l’autre, aux deux ou même à personne.
    Il est extrêmement rare qu’on s’attaque aux cons ( dans le sens abruti, imbécile, crétin, non pensant …) et je vais essayer de combler une petite partie ce vide sidéral. Car il est donc plus que temps de tenter quelque chose pour commencer l’éradication de cette engeance.
    Le con de base , ou, selon Monsieur Brassens, de la dernière averse ou d’expérience n’est pas décelable à première vue.
    Il est de taille moyenne, grand ou petit, chevelu ou chauve, ventru ou maigriot, souriant ou renfrogné,ah le con ! chef ou employé. Il ne porte pas de vêtement ou signe identitaire particulier, même si il exerce sa nuisance dans tous les milieux, civils, militaires, ecclésiastiques, politiques, ou, comme il est à la mode de dire, dans la société civile.
    C’est donc, tout bêtement, un ( ou une, mais dans ce cas on dit conne ) un être lambda, un quidam, et on le trouve, hélas, partout. Il est raciste, machiste, déteste le bon sens et les qualités élémentaires qui constituent l’essence d’un être humain fréquentable. Il n’a aucun signe distinctif, et il sévit partout.
    Dans le film Les Tontons flingueurs, M. Ventura affirmait qu’il ose tout et que c’était à cela qu’on peut le reconnaître . Néanmoins cette formulation est un peu simpliste, car elle peut conduire à des erreurs ...

    Beaucoup sévissent par voie de presse, radio, télé, ou Internet, et on peut échapper quelque peu à leurs insanités, il suffit de fermer les yeux, d’éteindre sa radio, de ne pas lire la presse et de ne pas utiliser d’ordinateur. Comme tout ce qui paraît simple au premier abord, cette méthode se révèle compliquée à l’usage.
    C’est une des raisons pour lesquelles le con est dangereux, car on ne peut guère échapper à ses insinuations ou grossières agressions. Il convient donc de lutter par tous les moyens contre ce pernicieux. 

    Mais vous connaissez bien la puissance de la publicité. Des âneries répétées sans cesse deviennent ah le con !évidences, des mensonges serinés deviennent vérité, des dénonciations calomnieuses deviennent vertueuses, de basses incitations à la haine raciale provoquent des ratonnades voire des croisades. 
    Pour ma part, j’essaie, dans la mesure de mes pauvres moyens, de répondre aux messages qui véhiculent les idées des cons, en essayant de démontrer leur côté hypocrite et malsain. Bien sûr, il serait possible de les traiter par le mépris, de les effacer et de les oublier.Et il est aussi un élément dont il est indispensable de tenir compte :
    Malheureusement , on est toujours, plus ou moins occasionnellement,  le con de quelqu’un…

     

     images : telerama.fr ; clarence-stiernet.ch ;BilletReduc.com ;


  • Commentaires

    5
    Jeudi 2 Février à 08:56

    On ne peut échapper à la sentence, on est à un moment de sa vie le con, un proverbe dit que dans un monde d'aveugles les bornes sont rois, un autre dit que dans un monde de fous, seuls les fous sont sains d'esprit.

    Amicalement

    Claude

      • Samedi 4 Février à 13:53

        En m’excusant de vous demander pardon..il faudrait pas que les cons soient aussi bornés ! (les bornes sont rois)

        En effet si l'enfer est pavé de bonnes intentions, le monde est parsemé de gens dont le suffisance,l' outrecuidance est sans bornes !

        Alors il nous faudra montrer les limites à ces cons!..et nous deviendront à notre tour des bornes....et j'ajouterais si vious me le permettez : Born to be alive"...

        Je me retire sur la pointe des pattes....j'éteindrai en partant.

    4
    Mercredi 1er Février à 10:33

    Bonjour Peache, tu as bien fait le tour, car effectivement on peut les trouver partout et il est impossible d'y échapper.

    Un de nos amis en avait parlé récemment, et j'avoue que j'y étais pour quelque chose, et sans doute suis-je aussi la conne de quelques-uns, qu'y faire?

    http://hurlements-de-loup.eklablog.com/sale-con-disctinction-honorifique-a127852236

    Mil dankojn al vi , kisétoj Peache des isles. smile

      • Samedi 4 Février à 13:59

        Je suis ce con de service dont notre astre de Lumière fait allusion sans illusions.yes

        Quelle belle leçon j'ai reçue...méritée et apprise.cool Il n'est pas honteux de tomber..mais ne pas se relever est encore pire. En ce jour, j'ai de la peine à me relever.

    3
    Mercredi 1er Février à 09:49

    Je te rejoins et il faut en avoir une grande conscience de cela.Je suis certain d'être le con de plusieurs personnes qui pour moi sont aussi  des cons !

    Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :