• Ah ! ça ira, ça ira !

    Bon jour !     La nouvelle fait le tour du monde, dans tous les sens. Il est vrai que l’événement est de taille a provoquer des éclats de rire homériques dans tous les bistrots prolétaires. Allons donc  à London,  où des étudiants aussi  iconoclastes qu’anglais ont bombardé la Rolls Royce du prochain roi d’Angleterre avec des œufs, des yaourts et des pots de peinture. J’aurai bien aimé assister au spectacle du   lumineux successeur de sa très gracieuse majesté,  assez malin pour emprunter les rues où ces jeunes excités Bon jour ! manifestaient, et qui n’a  pas semblé, tout au moins sur les images de la télé,  bien comprendre ce qui se passait.
         Le symbole de la richesse impudente et  d’une monarchie d’un autre âge bombardée, sans bien grand danger  pour ses occupants , par des jeunes gens facétieux mais surtout énervés. Ça vous a un petit air de mai  68 ou de 14 juillet …              Mais diantre, pourquoi cet énervement ?
        Le flegme britannique, qui n’est pas l’apanage de l’aristocratie, aurait-il trouvé ses limites ?  
         Que non, mais la jeunesse, même britannique, mes pauv’gens, ne respecte plus rien . Pourtant, à mes yeux en tous cas, ils ont bien presque  raison ces jeunes gens-là. En effet, on  a plus que doublé, voire  presque triplé les droits d’inscription aux universités grandes bretonnes.
         Avec pour conséquence de laisser à penser qu’on ne veut plus de pauvres instruits, et que, seuls, les enfants de ces honorables messieurs dames de la gentry auront  les moyens, donc le droit, d’étudier. Enfin, quand je dis laisser à penser …. Il est vrai que peu de monde dans les altitudes royales  comprend plus que pouic aux problèmes de la populace.
         La discrimination positive par l’argent gagne de plus en plus terrain, si tant est Bon jour !qu’elle en eût perdu. Les pauvres, eux, iront  sans coup férir grossir les rangs des chômeurs et des emplois sans qualification, qui leur permettront  de manger, mais leur interdiront de se livrer à ces dispendieuses  récréations qui mènent le peuple à la  débauche et finalement à la dépravation.
         En tout état de cause, cette pharamineuse augmentation est donc œuvre de salubrité publique.  … Ils pourront aussi organiser des stages de  formation au  lancer d’œufs et de yaourts pour les  gosses riches, pour le cas où ils auraient envie de s’encanailler, ou tout bêtement rigoler un peu. 
         Les anglais, dans leur gouvernement conservateur , n’ont pas la chance  d’avoirBon jour ! en réserve notre ineffable   Ségolène, qui vient d’exiger des excuses de notre  gouvernement  au sujet des excès de neige, et doit regretter que ce type de lèse majesté ne se soit  pas  produit en notre doulce France . Elle aurait pu exiger le remboursement des yaourts et des oeufs. 
         Finalement, on est presque mieux chez nous .


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :