• Affectation


    Bon jour !Décidément, nos compatriotes  sont de bonne composition (n’étant ni ministre ni journaliste, je ne dis pas " les français " .) 
         Il y a quelques années, un premier ministre venu du Poitou,  donc issu  de la France Profonde s’il en est , a décidé que les salaires gagnés le lundi de pentecôte ( férié mais non chômé ) seraient affectés aux personnes âgées et aux handicapés. 
        Avec l’habituel sens de la réalité de nos chers ( en terme deBon jour !prix, pas d’amour ) dirigeants, cette mesure a été prise APRES la canicule de 2003, qui avait "entraîné"  la mort que 15 000 personnes qui , très très malades ou très très âgées, seraient mortes de toute manière quelques jours voire quelques heures plus tard. Pour faire court, disons que les sous gagnés lors de cette journée devaient être affectés aux personnes âgées et aux handicapés. 
          L’idée, tout compte fait, était bonne. 
       Par  contre la suite l’est beaucoup moins. En effet, nos gouvernements, comme d’habitude respectueux de  la parole donnée et des promesses faites,  ont utilisé ces quelques liards a un peu tout, sauf, bien sûr, a ce pourquoi ils avaient été prélevés. Il est vrai que les paroles et promesses gouvernementales n’engagent que ceux qui les écoutent.
    Bon jour !     Pourtant  au milieu des années 1950, on nous avait déjà servi cette sornette. Souvenez vous ! Mais si, voyons, la vignette fiscale des autos ! Ah ! ça y est ? Bon . Cette vignette, relativement équitable, puisque les grosses autos payaient plus que les petites, avait été votée pour venir en aide aux Vieux. Ben oui, en ces temps que les moins de vingt ans  considèrent comme antédiluviens, on  utilisait, dans les hautes sphères, un langage moins châtié, ou plutôt moins hypocrite. On disait "les vieux," pas les "personnes âgées". Peut-être est-on moins vieux quand on est une personne âgée ? Allez savoir !
       Toujours  est-il que chaque année, régulièrement, le lendemain du lundi de  la Pentecôte, des dizaines d’articles fleurissent dans la presse, quelques députés s’indignent, voire s’insurgent, exigent des comptes  , et tout aussi régulièrement, quelques jours après pfuit ! Plus rien.  Et l’année suivante, on remet ça.
         Avec toutes les campagnes , discours, promesses,  mesures prises, affectations deBon jour ! fonds  qui sont faits en leur faveur, les vieux âgés et les handicapés jeunes ou vieux, devraient avoir la belle vie. Pour une fois, l’usage du mode conditionnel est bien approprié, non ?  
            En effet, quand on  utilise cette conjugaison, on n’est sûr de rien…



     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mardi 25 Mai 2010 à 16:28
    toujours le doigt, qu a quitté depuis de belles lurettes la couture du pantalon, appuie là où cela fait mal, je devrais dire: nous fait mal.
    et il n' en n'est pas fini, il va bien falloir trouver quelques 100 mds d'euro en 3 ans, attendons-nous à être pressurés comme jamais.auraient dit les citrons



    1
    hem
    Mardi 25 Mai 2010 à 09:04
    eh oui ! au pays des promesses on meurt de faim !!

     et nous sommes sont toujours roulés dans la farine !

    bien sur que l'idée avait quelque chose de bon,  enfin l'idée émise bien sur,  pas les arrières pensées (celles là on ne les connaît jamais à l'avance on les découvre après )



    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :