• A poilu, poilu et demi.

         A Koné ( Koohnê ), en Nouvelle Calédonie, le poilu qui exaltait le patriotisme du haut du monument aux morts  en commémorant lBon jour !a mort des soldats des guerres du siècle dernier  a connu un deuxième décès en 2009 .
         Quelques hurluberlus, dont les actes furent inspirés par la  canette  (bière ô combien locale universellement connue sur le caillou ) avec le renfort de  la bouteille carrée (au nom d’un marcheur anglo-saxon infatigable, toute aussi universellement connue entre Poum et Yaté ), quelques hurluberlus donc, ont, au soir d’un coup de fête,  lamentablement fait choir la tête de ce malheureux poilu dont  le fusil en bronze n’a été d’aucune utilité devant les outrages des zigotos copieusement éméchés.
         Le 8 mai prochain,  l’ensemble français, devoir de mémoire oblige, fêtera l’anniversaire de la fin des hostilités de  la seconde conflagration mondiale, qui commença, ce qui démontre l'incertitude du monde,  pile poil 20 ans près la fin de celle qui devait être  la " der des ders ".
         La municipalité de Koné a commandé une nouvelle Bon jour !statue, mais elle n’est pas encore arrivée, la tête devant être fabriquée en Chine, avec la logique imparable du commerce moderne. Les édiles ont pensé qu’il faisait un peu riquiqui de rassembler des gens devant un monument sans la représentation de la glorieuse incertitude des guerres . Ils ont donc décidé de mettre à la place du poilu un guerrier kanak en bois, sculpté  par un artiste local.
         Bien entendu,  cette idée a suscité des commentaires aussi divers que représentatifs des 250 000 opinions locales (1), qui oscillent entre l’étonnement, le plaisir, l’opposition farouche et le sourire amusé,  Bon jour !l’indignation et quelques fois même l’indifférence.
         Un ou deux  auraient préféré voir un guerrier kanak, mais en uniforme de Poilu, puisqu’ils le portaient, comme tout le monde. On entend aussi dire que si il était en uniforme, on ne verrait pas qu’il représente un kanak. Mais finalement, cela passe bien.
          Surprenant ? oui ! Original ? oui ! Juste? oui !
        Finalement, les monuments aux morts sont fait pour honorer les morts des guerres, sans distinction de race, couleur, religion ou idées, et maintenant de sexe, parité oblige.  Ces femmes et ces hommes sont  morts POUR NOUS,  pasBon jour ! forcément  de bon cœur, souvent sans savoir où ils mouraient, et quelques uns même pourquoi.
         Quelle importance peut avoir le fait  que le soldat représenté se nomme N'Doui, Schlomo, Jean Paul, Ali ,  Dimitri ou Johnny ? Les européens auraient-ils seuls droit au respect de leur sacrifice? 
         Bien sur que non ! A mon avis, quand le sculpteur  chinois aura  enfin terminé son travail, le destin  commun   des descendants des morts aux champs d’horreur des guerres  serait bien symbolisé par les deux statues sur le même socle.
         Mais ce n’est que mon avis , évidemment.
    ________________________
    (1) au dernier recensement le territoire comptait peu ou prou 250000 habitants 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :