• 94 000 000, à peu près. 1.135, à peu près

         Quelle nouvelle élucubration fait sortir de mon vieux crâne embrumé  ces deux chiffres ?   Quel peut bien être le rapport  pouvant exister entre eux ?
           Directement ? Aucun.
          Pourtant, ils ont tous deux un point commun d’une navrante banalité : Ils on trait au Bon jour !principe le plus néfaste  à l’évolution d’une société voire d’une civilisation, à cette espèce de parapluie  d’escouade qui met les têtes pensantes à l’abri quand  d’éventuels problèmes peuvent peut- être survenir, et créer un obstacle à leur prochaine réélection.
          Il s’agit bien sur du principe de précaution, ce   fourre-tout contenant les ingrédients qui, en des temps audacieux auraient conduit un pays au changement radical de ses dirigeants.
         Mais nos temps ne le sont pas , satisfaits qu’ils sont  d’êtres moins mal lotis que d’autres qui crèvent la faim.
         Bon jour !94 000 000  c’est à peu près le nombre des vaccins commandés pour la grippette  qui a presque failli être pandémique.  Les comptes  ne sont pas encore très éclaircis entre les commandes les décommandes, les propositions de reventes, et les indemnisations des prestataires de service de la vaccination. Il est vrai que pour un tel engagement de dépense, il faut compter et recompter, et plus ça dure, plus on a de temps pour trouver une explication  qui ne soit, si possible, pas trop débile.
         1135, c’est à peu près le nombre de maisons qui seront rasées en Charente  à la Bon jour !suite  de la tempête Xinthia.  Les lumineux d’en haut en ont décidé ainsi, aussi  intelligemment que d’habitude, sans la moindre concertation, mais quand même avec des critères  aussi incertains  que farfelus : des maisons qui ont subi une invasion marine  à plus d’un mètre quatre vingt  sont considérées comme autorisées à survivre, tandis que  celle du voisin immédiat, qui a évidemment subi la même invasion, mais , grâce à son propriétaire qui a fait ce qu’il fallait, n’a pas eu une seule goutte d’eau à l’ intérieur, est  condamnée.
    Bon jour !    Alain Afflelou devrait faire fortune dans les hautes sphères de la République. Comme d’habitude, quelqu'un ( il vaut mieux pour lui qu'il reste inconnu, ce "quelqu'un" ) a " visité ",  à bord d’un hélicoptère la zone sinistrée, et a décidé de ce qui avait le droit d’être détruit  et de ce qui ne l’avait pas.
           Comme ça, d’un coup de crayon, sans aucun contact avec les vrais gens. Il est vrai que ces vrais gens sont gens d’en bas, même – et surtout - s’ils n'en sont pas contents.
         On ne va quand même pas s’em…bêter pour quelques baraques valant à peine quelques centaines de milliers d’€uros, de toutes manières, nous sommes les rois, nous avons donc raison.
         C’est pourtant évident. Ces petites gens n’ont pas une vision assez large  de Bon jour !leur situation et de nos intérêts. Sont-ils simples d’esprit  quand même, pour ne pas comprendre que les directives qui tombent d’en haut ne sont prises queBon jour ! pour leur bien, après le nôtre, bien   sûr.
         Alors,  tant pis pour eux.
       On  leur jettera quelques miettes, ça suffira bien. Mais un jour, allez savoir,  les choses  peuvent changer.    
          Alors …… 


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Avril 2010 à 15:53
    Ce jour là l' alouette chantera!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :